LEAD 1 Rexel-Ebita en hausse de 5,9% au S1, objectifs confirmés

jeudi 31 juillet 2008 09h27
 

 PARIS, 31 juillet (Reuters) - Rexel (RXL.PA: Cotation) a fait état
jeudi d'un Ebita ajusté en hausse de 5,9% au premier semestre et
a confirmé ses objectifs annuels.
 Le spécialiste de la distribution de matériel électrique a
annoncé un Ebita en progression de 5,9% à 335,2 millions d'euros
au premier semestre (en base comparable et ajustée, et hors
éléments non récurrents du premier semestre 2007) et sa marge
rapportée au chiffre d'affaires s'est établie à 5,6%, contre
5,4% un an auparavant (+6,2% en données publiées).
 Cette progression de la marge opérationnelle s'explique
principalement par une amélioration de 20 points de base du taux
de marge brute et par la politique de contrôle des coûts mise en
place.
 Le chiffre d'affaires a quant à lui progressé de 12,9% à
5.990,9 en données publiées et de 2,3% en données comparables,
avec un ralentissement de la croissance au deuxième trimestre
(+1,7% après +3,1% au premier), lié à un recul du chiffre
d'affaires (-0,2%) en Amérique du Nord. 
 Cette baisse a été partiellement compensée par une forte
croissance organique (+8,7%) en Asie-Pacifique, tandis qu'en
Europe les ventes ont progressé de 1,4%.
 Rexel a également annoncé que la finalisation de la cession
des actifs de Hagemeyer - liée au rachat du groupe néerlandais
en mars dernier pour 3,1 milliards d'euros - à Sonepar ainsi que
les opérations d'échanges d'actifs entre Rexel Allemagne et
Sonepar Suède avaient permis au groupe de réduire sa dette
financière nette de 1.686 millions d'euros, contre 1,6 milliard
précédemment annoncé.
 A cet égard, Jean-Charles Pauze, président du directoire, a
indiqué lors d'une conférence téléphonique que le désendettement
de Rexel restait une priorité, avec un objectif de dette nette
de deux à trois fois l'Ebita ajusté.
 Au 30 juin, la dette nette de Rexel était de 3.147 millions
d'euros, contre 4.764 millions un an plus tôt.
 Dans un contexte de ralentissement du marché de la
construction aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d'Europe,
Rexel indique se focaliser sur "l'ajustement de ses coûts".
 Le groupe a confirmé ses objectifs 2008 présentés en mars
dernier, à savoir une croissance "limitée" de son chiffre
d'affaires, une marge d'Ebita ajusté comparable au niveau
retraité de 2007 (retraité de l'acquisition du néerlandais
Hagemeyer, des cessions d'activités de ce dernier en Irlande et
des cessions et échanges d'actifs avec Sonepar) à savoir 5,4%.
 Après une ouverture sans grand changement à la Bourse de
Paris, le titre gagne 3,2% à 10,08 euros vers 9h15. /PD
 (Pascale Denis, édité par Jacques Poznanski)