ASML - Résultats du T1 en ligne, chute des prises des commandes

mercredi 16 avril 2008 09h55
 

AMSTERDAM, 16 avril (Reuters) - ASML (ASML.AS: Cotation), l'équipementier néerlandais pour semi-conducteurs, a publié mercredi un bénéfice net conforme aux attentes au premier trimestre, mais le volume de ses nouvelles commandes a chuté sur la période.

Pour l'ensemble de l'année, le premier fabricant mondial de machines à lithographier a dit s'attendre à une contraction de ses ventes dans un contexte marqué à la fois par une offre de puces mémoire surabondante et par le ralentissement économique mondial à l'oeuvre.

Après avoir ouvert en baisse de plus de 3%, le titre ASML perdait encore vers 7h55 GMT 1,58% à 14,95 euros, faisant beaucoup moins bien que l'indice des valeurs technologiques européennes , qui bondissait dans le même temps de 2,34% dans la foulée des prévisions 2008 d'Intel (INTC.O: Cotation) jugées rassurantes.

ASML a fait état d'un résultat net de 145 millions d'euros sur la période, en baisse de 28% par rapport au bénéfice dégagé au quatrième trimestre de l'an dernier. Les 12 analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un bénéfice net de 143 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires a reculé de 3,8% par rapport au trimestre précédent à 919 millions d'euros, alors que le consensus était de 921 millions.

Les entrées nettes de commandes, indicateur clé des bénéfices à venir, ont baissé à 26 machines, contre 54 au dernier trimestre 2006. Les analystes tablaient en moyenne sur 31 machines.

ASML, dont les concurrents sont les japonais Nikon (7731.T: Cotation) et Canon (7751.T: Cotation), a dit anticiper une reprise progressive des commandes à partir du deuxième trimestre mais a prévenu que les ventes seraient en baisse sur les deux prochains trimestres, ce qui se traduira par un recul de 10% des ventes en 2008 par rapport à 2007.

D'après Reuters Estimates, les analystes attendaient jusqu'ici sur un recul de 4% du chiffre d'affaires cette année.

"(...) La faiblesse des prises de commandes et l'absence de visibilité sur la date de la reprise du marché devraient inciter certains intermédiaires à revoir encore davantage leurs prévisions à la baisse", a souligné Lehman Brothers dans une note de recherche.   Suite...