LEAD 1 Immatriculations auto-Baisse de 0,3% en janvier en Europe

vendredi 15 février 2008 12h24
 

par Gilles Castonguay

MILAN, 15 février (Reuters) - Les immatriculations de voiture neuves ont baissé de 0,3% en Europe en janvier, les fortes ventes en Europe de l'est ayant en partie compensé une stagnation de la demande en Europe occidentale, a annoncé l'Acea vendredi.

Cette statistique préfigure sans doute la tendance de l'ensemble de l'année, avec des constructeurs automobiles européens qui prévoient que leurs marchés nationaux seront stagnants car la clientèle craint un ralentissement économique.

Ainsi Renault (RENA.PA: Cotation), qui a annoncé vendredi une hausse de 2,5% de ses ventes mondiales en janvier [ID:nWEB5441], estimait jeudi, à l'occasion de la publication de ses résultats, que le marché automobile européen serait "léthargique" cette année et encore plus médiocre en Europe occidentale. [ID:nL14674649]

PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA: Cotation), qui a publié ses résultats mercredi, a jugé que la conjoncture de 2008 serait plus difficile que celle de 2007, ce qui était une allusion claire au ralentissement prévisible du marché automobile en Europe occidentale. [ID:nL13483873]

Daimler (DAIGn.DE: Cotation) enfin, dont les résultats sont parus jeudi, compte sur la croissance dans des pays tels que la Chine, l'Inde et la Russie pour compenser un marché faible aux USA et stagnant en Europe occidentale. [ID:nL14758152]

Les immatriculations des Vingt-Sept (Union européenne) et des pays de l'Association européenne de libre échange (AELE) ont totalisé 1.308.761 unités.

Les immatriculations en Europe occidentale, soit 15 pays membres de l'Union européenne et les pays de l'AELE, ont baissé de 1,7%. Hors AELE, elles ont diminué de 1,6%. Les immatriculations dans les nouveaux Etats membres ont bondi en revanche de 20,1%.

"Pour le quatrième mois d'affilée, leurs immatriculations (en Europe orientale) ont augmenté de plus de 10%", explique l'Association des constructeurs européens d'automobiles dans un communiqué. "En chiffres absolus, les quatres marchés de tête sont sans conteste la Roumanie, la Pologne, la Hongrie et la République tchèque".   Suite...