Citigroup devrait réduire son dividende et ses effectifs - WSJ

mardi 15 janvier 2008 07h43
 

NEW YORK, 15 janvier (Reuters) - Citigroup (C.N: Cotation) devrait annoncer ce mardi une forte réduction de son dividende, la levée d'au moins 10 milliards de dollars de capitaux frais et des dépréciations de plus de 20 milliards de dolalrs, a rapporté lundi le Wall Street Journal.

La première banque des Etats-Unis devrait aussi annoncer plus de 20.000 suppressions d'emplois à l'occasion de la présentation de ses résultats du quatrième trimestre 2007, a ajouté le quotidien.

La recapitalisation du groupe devrait être assurée par plusieurs investisseurs étrangers, parmi lesquels le fonds souverain de Singapour Governement Investment Corp (GIC), celui du Koweit Kuwait Investment Authority (KIA), ainsi que le prince saoudien Al Walid bin Talal, qui est déjà l'un de ses principaux actionnaires, précise le Journal, citant des sources proches du projet.

Une représentante de GIC a refusé de commenter ces informations.

Citi, touchée par la crise des crédits immobiliers à risque, les "subprime", qui l'a contraint à déprécier des milliards de dollars d'actifs et a dégradé ses ratios de capitalisation, devrait publier une perte nette au titre du quatrième trimestre, la première depuis sa création en 1998 par Sanford Weill.

Une réduction du dividende constituerait une volte-face peu glorieuse pour le groupe, qui avait assuré le 4 novembre dans un communiqué qu'il n'avait "aucune intention de réduire son niveau de dividende actuel".

Une réduction de moitié du dividende trimestriel représenterait à elle seule une économie de plus de cinq milliards de dollars par an.

Michael Hanretta, porte-parole de Citigroup, s'est refusé à tout commentaire.

Le Wall Street Journal précise que la banque publique chinoise China Development Bank a renoncé à investir deux milliards de dollars dans Citigroup, pour des raisons encore peu claires.   Suite...