1 juillet 2009 / 07:36 / il y a 8 ans

Les ventes de Mars & Spencer ont moins baissé que prévu au T1

par James Davey et Mark Potter

LONDRES, 1er juillet (Reuters) - Marks & Spencer (MKS.L) a annoncé mercredi une baisse de ses ventes moins importante que prévu pour le premier trimestre et indiqué que les dépenses des consommateurs semblaient se stabiliser, mais le groupe souhaite rester prudent sur ses perspectives.

Le groupe britannique de vente au détail vend des vêtements, des biens d’équipement domestique et des produits alimentaires dans 600 magasins en Grande-Bretagne et 285 à l’étranger.

Les ventes dans les magasins britanniques ouverts depuis au moins un an ont reculé de 1,4% dans les treize semaines précédant le 27 juin, après une baisse de 4,2% au quatrième trimestre.

Il s‘agit du septième trimestre consécutif de baisse des ventes, mais aussi du meilleur résultat depuis le deuxième trimestre de l‘année fiscale 2007-2008. Dix analystes interrogés avaient anticipé une baisse comprise entre 1,8% et 3,5%.

A périmètre comparable, les ventes générales, englobant l‘habillement et les appareils domestiques, sont en baisse de 2,4%. Le consensus prédisait une baisse de 3% à 5%.

Les ventes de produits alimentaires sur la même base ont diminué de 0,5%, tout en haut de la fourchette du consensus, qui allait jusqu’à une baisse de 4,2%.

LA FONCTION DE PDG MISE EN CAUSE

“La confiance des consommateurs semble se stabiliser. Toutefois, nous restons prudents sur les perspectives pour le reste de l‘année et la prochaine, et nous continuerons de gérer l‘entreprise en conséquence”, déclare le PDG Stuart Rose dans un communiqué.

Peu après l‘ouverture des marchés européens, le titre Marks & Spencer gagnait 2,53%, à 313,75 pence.

Ces résultats meilleurs que prévu ne devraient toutefois pas alléger les pressions subies par Stuart Rose, vivement critiqué pour avoir cumulé l‘an dernier les fonctions de président et de directeur général, contre les normes de gouvernance de Marks & Spencer.

Les actionnaires avaient déjà manifesté en juillet dernier leur désaccord au dirigeant, qui devrait à nouveau subir leurs foudres lors de leur réunion de mercredi prochain.

Trois groupes de conseil aux actionnaires ont appelé ces derniers à soutenir une résolution appelant Stuart Rose à nommer un président indépendant avant juillet 2010.

Lors d‘un point presse, ce dernier s‘est borné à dire qu‘il se concentrait sur la gestion de la chaîne de magasins et qu‘il n’était “pas préoccupé” par cette polémique.

Les chiffres du premier trimestre “sont meilleurs que prévu, mais le contexte était clément, les chiffres comparatifs de l‘an dernier étaient moins bons et ils ont baissé leurs prix. Ils n‘ont donc pas beaucoup de mérite”, a déclaré Nick Bubb, analyste chez Pali International. (Avec Simon Falush, version française Gregory Schwartz)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below