LEAD 2 Citigroup lève $14,5 mds et réduit son dividende

mardi 15 janvier 2008 15h19
 

par Jonathan Stempel et Dan Wilchins

(ajout de précisions tout au long de la dépêche)

NEW YORK, 15 janvier (Reuters) - La banque américaine Citigroup a annoncé mardi la levée de 14,5 milliards de dollars au moins de capitaux et la réduction de 41% de son dividende trimestriel, afin de consolider des fonds propres mis à mal par la crise du crédit immobilier à risque ("subprime").

La première banque des Etats-Unis a parallèlement publié sa première perte trimestrielle depuis sa création en 1998, en raison de dépréciations d'actifs se montant à 18,1 milliards de dollars, conséquence de son exposition au "subprime" et à d'autres segments risqués, et d'une hausse de 5,4 milliards de provisions pour risques de crédit dont l'essentiel, 4,1 milliard sur crédits à la consommation.

La perte nette s'est établie à 9,83 milliards de dollars sur le trimestre, soit 1,99 dollar par action. La banque avait réalisé un bénéfice de 5,13 milliards (1,03 dollar/action) sur la période correspondante de 2006.

Les analystes financiers anticipaient une perte plus modeste, de 1,01 dollar par action, selon le consensus Reuters Estimates.

Le dividende trimestriel a été ramené de 54 à 32 cents, décision qui pourrait permettre à l'établissement d'économiser plus de quatre milliards de dollars par an.

Parmi les investisseurs qui injecteront de l'argent frais dans la banque figurent l'Etat de Singapour, l'ancien directeur général de Citigroup Sanford Weill et le prince saoudien Alwalid bin Talal, son premier actionnaire individuel.

Les décisions prises par Citigroup pour préserver ses fonds propres lui permettront de surmonter la crise du crédit et de l'immobilier mais ce n'est pas pour autant que ses épreuves sont terminées, disent analystes et investisseurs.   Suite...