LEAD 1 Dexia - La filiale américaine FSA a plombé le T1

mercredi 14 mai 2008 08h53
 

par Yann Le Guernigou

PARIS, 14 mai (Reuters) - Dexia DEXI.PA (DEXI.BR: Cotation) a annoncé mercredi un bénéfice net, part du groupe, en baisse de 59,9% pour le premier trimestre 2008, sous l'impact de dépréciations liées à la crise des marchés du crédit mais aussi de pertes substantielles chez sa filiale américaine FSA, spécialisée dans le rehaussement de crédits.

A 289 millions d'euros, le bénéfice est ressorti nettement en-dessous des attentes des analystes interrogés par Reuters (337 millions).

Retraité des éléments non récurrents, le bénéfice net du trimestre a diminué de 14,5% à 539 millions d'euros, a précisé la banque franco-belge dans un communiqué. Un montant là aussi inférieur aux 582 millions attendus en moyenne par le consensus.

Le bénéfice par action recule dans des proportions similaires alors que Dexia a pour ambition de le faire progresser en moyenne de 10% par an.

Les comptes du premier trimestre intégrent une charge du risque hors exceptionnels de 236 millions d'euros, plus de quatre fois supérieure aux attentes (53 millions), liée pour l'essentiel (197 millions) à des pertes de FSA sur son portefeuille d'obligations hypothécaires américaines de second rang assurées.

Alors que FSA avait jusqu'ici largement échappé aux affres de la crise immobilière américaine, étant restée ces dernières années en dehors du marché des structurations de crédit "subprime", "cette provision inattendue résulte d'une sous-performance forte constatée très récemment", souligne Dexia. Sont concernées notamment les lignes de crédit adossées à des actifs immobiliers (Heloc).

PERTES HISTORIQUES   Suite...