1 septembre 2008 / 13:46 / dans 9 ans

Vinci <SGEF.PA> serein pour 2008 et 2009 malgré la conjoncture

Par Noëlle Mennella,

PARIS, 1er septembre (Reuters) - 2008 devrait être “une nouvelle belle année” pour Vinci qui se dit “serein” pour 2009 après la publication d‘une résultat opérationnel en hausse de 12,6% pour le premier semestre 2008.

Vendredi soir, le n°1 mondial du B-TP a annoncé un résultat opérationnel de 1.430 millions, plus ou moins conforme aux anticipations (1.448 millions) et un bénéfice net, part du groupe, de 731 millions d‘euros (+19%), dépassant les attentes des analystes interrogés par Reuters (673 millions).

Il a en outre confirmé ses objectifs de croissance de près de 10% des ventes 2008, de consolidation de la marge opérationnelle de ses activités hors concessions et de stabilisation de l‘endettement.

Il a aussi annoncé le versement d‘un acompte sur dividende de 0,52 euro, en hausse de 10,6%, une évolution comparable à celle de la capacité d‘autofinancement.

Lors d‘une conférence de presse, lundi, Xavier Huillard, le directeur général de Vinci, a expliqué que “la tendance de fond” du groupe restait “dynamique” car elle reposait sur les pays émergents, Bric et Moyen-Orient où le groupe a “réussi sa percée”.

Il a aussi souligné que Vinci profitait de l‘urbanisation croissance constatée dans le monde et des demandes en infrastructure de transport, d’électricité et d‘eau qui en résultaient.

“Ce sont des mouvements de fond qui se jouent des fluctuations économiques que nous vivons aujourd‘hui”, a assuré Xavier Huillard.

Le directeur général a aussi observé que Vinci était bien protégé face à la hausse des taux d‘intérêt et que le groupe avait une “bonne capacité à absorber la hausse des matières premières”.

Dans l‘activité concession, Xavier Huillard s‘est déclaré “serein” face à la stagnation du trafic autoroutier qui selon lui est conjoncturelle.

Il considère que l‘impact de la hausse du prix carburant ne pèserait qu‘a court terme.

Xavier Huillard a ainsi fait état d‘une baisse du trafic autoroutier de juin et de juillet de 4% en moyenne sur ces deux mois en raison du contexte économique, de la hausse du prix du baril et d’événements ponctuels liées à des manifestations d‘agriculteurs.

PEU DE COMMENTAIRES SUR INTERPARKING

Mais il a estimé que ce trafic “avait l‘air de se reprendre sur le mois d‘août”. En cumul au 24 août, il a été stable avec -0,1% pour les véhicules légers et +0,6% pour les poids lourds, a-t-il précisé.

Au final, “on pense que sur l‘ensemble de 2008 nous terminerons avec une quasi-stabilité des trafics a réseau stable”, a encore déclaré Xavier Huillard.

S‘agissant de la construction, Xavier Huillard a affirmé que “le monde restait dans une phase très active dont Vinci pouvait très largement tirer profit”.

Il a précisé que le carnet de commande assurait 10 mois d‘activité moyenne et de 12 mois chez Vinci Construction.

En matière de croissance externe, il plaide néanmoins pour la prudence. “Sauf occasions exceptionnelles, on ne fera pas d‘opérations significatives d‘ici la fin 2008”, a ainsi déclaré le directeur général.

Au premier semestre, le groupe a réalisé 36% de son chiffre d‘affaires à l‘international. Il a effectué une trentaine d‘acquisitions sur cette première partie de l‘année représentant un investissement d‘environ 150 millions d‘euros pour un chiffre d‘affaires en année pleine de l‘ordre de 300 millions d‘euros.

Son carnet de commande au 31 juillet pesait 23,2 milliards d‘euros, ce qui assure “une bonne visibilité” pour 2008 et 2009, a observé Xavier Huillard.

Prié de dire si Vinci était intéressé par la reprise de Clemessy (installations électriques industrielles), mise en vente par Veolia (VIE.PA), le directeur général a simplement déclaré que “si le dossier venait sur le marché, on l‘ouvrira”.

S‘agissant des négociations concernant Interparking, le troisième opérateur européen de stationnement, visant à éventuellement fusionner cette filiale de Fortis avec Vinci Parking, Xavier Huillard a simplement déclaré:

“Il s‘agit d‘une projet et entre la volonté et la réalisation il y a une phase de négociation qui peut ou non aboutir”. /NM

Noëlle Mennella, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below