14 mars 2008 / 08:13 / il y a 9 ans

LEAD 2 Swatch face à de nouveaux défis après une année record

(Complété avec des commentaires d'analystes, interview du DG sur CNBC et le cours de Bourse)

ZURICH, 14 mars (Reuters) - Le fabricant de montres et de mouvements horlogers Swatch UHR.VX a profité en 2007 de la forte demande mondiale en produits de luxe pour inscrire de nouveaux records financiers, et reste optimiste pour 2008 même s'il craint des vents contraires.

Le résultat net a dépassé pour la première fois la barre du milliard de francs suisses, atteignant 1.015 millions, soit une hausse de 22,3% par rapport à l'année précédente. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1.017 millions.

Le résultat opérationnel (Ebit) s'est étoffé de 27% à 1.236 millions, contre 1.229 millions attendus, et la marge s'est élevée à 21,9% après 20,2%.

Le groupe avait déjà dévoilé fin janvier un chiffre d'affaires en hausse de 17,3% à 5.941 millions de francs.

"Ces chiffres sont conformes aux attentes et Swatch confirme que les perspectives pour 2008 restent bonnes. Mais les effets de change vont nettement plus peser sur le chiffre d'affaires cette année, c'est pourquoi les prévisions devront être revues à la baisse", commente René Weber, analyste à la Banque Vontobel.

Vers 11h50 GMT, le titre, qui a perdu 10% depuis le début de l'année, se replie de 6,25% sur un marché .SSMI en recul de seulement 0,06%.

"Le groupe aura de nouveaux défis à relever en 2008, avec la dépréciation des monnaies étrangères par rapport au franc suisse et la forte hausse du prix de l'or, des diamants et des matières premières", reconnaît Swatch dans son communiqué de résultats, paru vendredi.

Cependant, les ventes au premier trimestre restent exceptionnelles, selon le directeur général Nick Hayek.

"La demande pour les marques du groupe croît de plus de 20% à travers le monde", a-t-il souligné vendredi sur CNBC. Quant aux ventes, elles ont affiché une hausse de 25% aux Etats-Unis en janvier et février, et continuent à un rythme comparable en mars. Swatch affirme en outre disposer d'un potentiel de croissance "considérable" sur les marchés émergents tels que la Chine, l'Inde et l'Europe de l'Est.

CAP SUR LES JEUX OLYMPIQUES

Pour l'ensemble de l'année 2008, Swatch table sur une nouvelle hausse de son chiffre d'affaires et de sa rentabilité grâce, notamment, à la poursuite des économies en matière d'approvisionnement et au coup d'accélérateur que constitueront les Jeux Olympiques de Pékin pour sa marque Omega, chronométreur officiel.

"Nous avons actuellement une croissance à deux chiffres. Je ne peux que vous dire que cela va continuer", a ajouté Hayek.

Mais pour Patrick Schwendimann à la Banque cantonale de Zurich, Swatch entre dans une période délicate liée au refroidissement de la conjoncture mondiale. "En raison de sa faible exposition au marché américain, Swatch ressentira les effets d'un ralentissement plus tard que ses concurrents."

"Une progression du chiffre d'affaires est certes toujours en vue, mais l'environnement devient plus difficile", explique l'analyste pour qui le ralentissement pourrait apparaître dans les ventes du groupe en Europe, son principal marché.

Pour cette raison, il a ramené vendredi son conseil sur le titre à "Sous-pondérer" au lieu de "Pondérer".

Swatch a annoncé une augmentation de 22% de ses dividendes. Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale le versement d'un dividende de 4,25 francs par action au porteur et 0,85 franc par action nominative, contre respectivement 3,50 et 0,70 en 2006. /FS/PS

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below