Viel prévoit un "exercice délicat" en 2008 du fait de la crise

vendredi 14 mars 2008 12h39
 

PARIS, 14 mars (Reuters) - Viel & Cie (VEIL.PA: Cotation), numéro trois mondial de l'intermédiation financière, s'attend à une nouvelle progression de son chiffre d'affaires en 2008 mais ne cache pas que l'exercice sera "très délicat" dans un contexte de crise financière qui pèse sur ses principaux clients : les banques.

"On est dans un exercice très délicat", a expliqué vendredi Patrick Combes, président, lors de la présentation à la presse de ses résultats 2007 en très forte progression.

"Les marchés tels que nous les connaissons aujourd'hui induisent énormément de volume et énormément de volatilité", a-t-il ajouté.

En 2007, le chiffre d'affaires de Viel a progressé de 19,1% à 900,6 millions d'euros, le résultat net de 73,2% à 56,3 millions et le résultat d'exploitation de près de 75% à 121,7 millions d'euros, la crise financière ayant accru les volumes.

"On peut s'attendre à une progression globale du chiffre d'affaire de Viel en 2008", a dit Patrick Combes.

Interrogé sur l'impact de la crise financière, qui a sinistré les marchés interbancaires et du crédit, sur l'activité de Viel il n'a pas caché une certaine crainte concernant les établissements bancaires.

La flambée de la volatilité depuis l'éte dernier se répercute sur l'évaluation des actifs.

"Si on ne change pas les règles du jeu international, on aura toujours beaucoup de volatilité", a-t-il dit, faisant allusion à la règle comptable consistant à valoriser un actif au prix du marché (mark to market).

Pour réduire la volatilité des comptes des banques, il a ainsi évoqué l'idée d'une suppression de la règle des provisions et d'évaluer l'éventuel impact des éventuelles dépréciations d'actifs en fin d'exercice.   Suite...