14 février 2008 / 07:38 / il y a 10 ans

LEAD 3 Danone - Résultats 2007 en hausse, mais Numico déçoit

par Noëlle Mennella

PARIS, 13 février (Reuters) - Danone (DANO.PA) a amélioré ses résultats 2007 et relevé ses objectifs pour les prochaines années à l'issue d'un exercice marqué par l'acquisition du fabricant d'aliment pour bébé Numico NUMCc.AS et la cession de ses biscuits à Kraft KFT.N.

Ces informations ont provoqué une vive hausse du titre en début de séance mais dans l'après-midi; l'action a effectué un vif retournement sur la déception causée par des informations relatives à Numico. Un opérateur explique que la baisse des ventes en volume de Numico au quatrième trimestre 2007 par rapport au troisième fait craindre que Danone ait finalement "surpayé" le groupe néerlandais.

Par ailleurs, Danone n'a pas relevé le montant des synergies attendues de cette acquisition, contrairement à ce qu'un certain nombre d'analystes escomptaient.

L'action Danone a ainsi clôturé en baisse de 3,57% à 52,10 euros (+0,07% pour le CAC 40 et +0,35% pour l'indice sectoriel européen .SX3P). Elle avait ouvert à 55,50 euros et s'était ensuite hissée à un plus haut de 56,69 euros.

Evoquant l'intégration de Numico, Franck Riboud le P-DG de Danone, a indiqué lors d'une réunion d'information que 60 millions d'euros de synergies avaient été identifiées, sur un total attendu de 120 à 140 millions, avant 2011, dont 45 millions dès 2008.

PRUDENCE SUR WAHAHA

L'exercice 2007 s'est par ailleurs terminé par un apaisement des relations avec Wahaha, le partenaire chinois de Danone, même si la mise en oeuvre de la solution sur laquelle pourrait déboucher les discussions en cours n'est pas attendue avant "plusieurs mois", a déclaré d'Emmanuel Faber, le représentant du groupe en Asie et son directeur général délégué. Il n'a voulu faire aucun autre commentaire sur le sujet.

Les résultats communiqués jeudi pour l'exercice 2007 intégrent l'impact du coût de l'acquisition de Numico et la plus value exceptionnelle réalisée dans le cadre de la vente de l'activité biscuits.

Publiés selon les normes IFRS, ils tiennent compte du reclassement de l'activité biscuits en activité cédée, l'intégration de Numico sur les deux derniers mois de 2007 et celle de Wahaha sur les six premiers mois uniquement.

Ils révèlent un résultat opérationnel courant du groupe agroalimentaire de 1.696 millions, un bénéfice net part du groupe de 4.180 millions et un bénéfice net courant par action de 2,47 euros.

Au titre de 2007, Danone propose de verser un dividende de 1,10 euro, en progression de 10%.

Son chiffre d'affaires 2007 s'inscrit à 12.776 millions soit un accroissement à périmètre et taux de change constants de 9,7%.

La dette financière nette de Danone s'élevait à 8.561 millions au 31 décembre 2007 contre 2.902 millions publiés un an plus tôt. Son autofinancement libre s'est établi à 1.184 millions en 2007.

STRATEGIE CONFIRMEE

Franck Riboud a confirmé la stratégie du groupe consistant à construire des positions de leader par pays. Il a ajouté qu'avec l'acquisition de Numico "la stratégie santé du groupe était exécutée à 100%". Sur une base pro forma 2007, l'activité produits laitiers frais représente 55% des ventes, les boissons 23%, l'alimentation pour bébés 17% et la nutrition médicale 5%.

C'est dans ce contexte que le groupe a réévalué à la hausse ses objectifs pour 2008 et au-delà.

Il table désormais sur une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 8% et 10%, alors que la fourchette en ligne de mire se situait précédemment entre 6 et 8%.

En outre, Danone prévoit une hausse du résultat opérationnel courant supérieure à celle de la croissance organique du chiffre d'affaires pour 2008 et au-delà, avec, pour la seule année 2008, une progression d'au moins 30 points de base de la marge.

Il s'attend à une augmentation de son résultat net courant par action d'au moins 15% en 2008, sur base des comptes pro forma du groupe, au regard d'une anticipation initiale de hausse de plus de 10%.

Enfin, Franck Riboud a indiqué que la forte hausse du prix du lait devrait avoir le même impact en 2008 qu'en 2007. Pour l'année passée, elle s'est traduite par un surcoût de 300 millions d'euros, compensé par des hausses de prix et des gains de productivité.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below