June 13, 2008 / 5:59 AM / 9 years ago

LEAD 3 Club Med - Finalisation en 2008 de la montée en gamme

6 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec déclarations du président, détails)

Par Noëlle Menella

GREGOLIMANO (Grèce), 13 juin, Reuters - Le Club Méditerranée CMIP.PA souhaite finaliser en 2008 sa stratégie de montée en gamme initiée en 2004 et poursuivre son développement en se concentrant sur son coeur de métier historique, l'activité de villages de vacances.

"2008 est une année charnière, qui concrétisera la finalisation de notre montée en gamme", a déclaré le président du Club Med, Henri Giscard d'Estaing, lors de la présentation des résultats semestriels au village de Gregolimano, en Grèce.

"Notre ambition est de poursuivre notre développement en concentrant nos ressources sur notre core business, l'activité villages", a-t-il ajouté.

Le groupe de loisirs a annoncé vendredi une amélioration de la rentabilité opérationnelle de ses villages de vacances au premier semestre 2007-2008.

Il a en revanche creusé sa perte sur la période, de 2 à 9 millions d'euros contre une perte de 2 millions attendue par les analystes, en raison, explique-t-il, de la saisonnalité des coûts immobiliers et de la faiblesse des cessions de villages au premier semestre.

"Je confirme que le bénéfice sera positif sur l'année", a néanmoins déclaré Henri Giscard d'Estaing, précisant que cette prévision tenait compte d'une plus-value d'environ 30 millions d'euros réalisée dans le cadre de la cession de Jet Tour et Club Gym, annoncée le 9 juin.

Le résultat opérationnel courant de l'activité loisirs, regroupant les villages et Jet Tour, a bondi de 61% à 30 millions tandis que celui de l'immobilier accuse une perte de 9 millions d'euros.

Le résultat opérationnel global ressort ainsi à 8 millions, au regard des 6 millions enregistrés l'an dernier.

RESERVATIONS D'ÉTÉ "ENCOURAGEANTES"

"Cet hiver 2008 a été particulièrement satisfaisant avec une forte progression des performances opérationnelles et une accélération du gain net de clients. Les réservations d'été sont encourageantes", a déclaré Henri Giscard d'Estaing.

Club Med, qui a gagné 20.000 clients au premier semestre par rapport à la même période de 2007, indique qu'au 7 juin les réservations pour la saison été 2008 sont en avance de 8,8% par rapport à la même date de l'été dernier.

Pour l'hiver 2009, le groupe indique que les premières réservations représentent 18,3% des ventes de l'hiver 2008 alors qu'elles ne représentaient que 6,7% l'an dernier à la même date.

L'ouverture de cinq nouveaux villages très haut de gamme est programmée au Sénégal, au Brésil, en Egypte, au sultanat d'Oman et en Sicile.

Dans un communiqué, Club Med a ajouté que la cession de Jet Tours et la vente de 80% de la participation du groupe dans Club Med Gym lui permettaient "d'être configuré pour une nouvelle phase de croissance (...) (et d'être) en mesure d'accélérer (sa) croissance organique en poursuivant (ses) investissements (...) sur de nouvelles destinations".

La progression du chiffre d'affaires du semestre s'inscrit à 12,6%, à 944 millions d'euros.

La génération de cash flow s'approche de l'équilibre à -8 millions d'euros, contre -61 millions au premier semestre 2007, et, au 30 avril 2008, la dette du groupe de loisirs a été réduite à 350 millions d'euros, contre 365 millions au 30 avril 2007, dégageant un ratio d'endettement de 76,8%.

Partenaires Locaux

Vers 13h00, le titre Club Med, qui a perdu plus de 22% depuis le début de l'année, progressait de 0,59%, à 33,85 euros à la Bourse de Paris.

"C'est satisfaisant au niveau de l'opérationnel. Cela prouve que la stratégie de repositionnement sur le haut de gamme fonctionne", déclare Jean-Marie L'Home, analyste chez Laurel.

Il souligne que le résultat opérationnel courant des loisirs est l'équivalent au premier semestre de ce qui avait été réalisé sur la totalité de l'année 2007.

Natixis fait quant à lui ressortir trois bonnes nouvelles: "l'amélioration du flux de trésorerie disponible, le bon démarrage des villas Albion et la bonne tendance des réservations estivales".

Alors que le pacte d'actionnaires du Club Méditerranée est arrivé à échéance le 9 juin dernier, son président a déclaré que le groupe avait davantage besoin de nouveaux "partenaires locaux" dans le capital que d'un nouveau pacte.

"Pour changer de stratégie (...), il fallait s'appuyer sur un actionnaire de référence. Aujourd'hui un pacte d'actionnaires n'est plus utile. Ce dont on a besoin c'est de partenaires locaux qui pourraient nous rejoindre dans le capital pour accélérer notre stratégie", a-t-il dit.

Le Club Méditerranée est détenu à 17,5% par la société de gestion Richelieu Finances, à 10% par la Caisse des Dépôts et Consignations du Maroc, à 6% par le groupe hôtelier Accor (ACCP.PA), à 4,7% par Rolaco, à 4% par Nippon Life et 2% par Air France-KLM (AIRF.PA).

avec Julien Toyer, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below