LEAD 1 Fortis - Le T1 plus mauvais qu'attendu malgré ABN Amro

mardi 13 mai 2008 09h46
 

par Reed Stevenson

AMSTERDAM, 13 mai (Reuters) - Le groupe belgo-néerlandais de services financiers Fortis FOR.ASFOR.BR a annoncé mardi une baisse de 31% - plus marquée qu'attendu - de son bénéfice net trimestriel, de lourdes dépréciations liées à la crise financière ayant occulté les profits générés par l'acquisition d'une partie d'ABN Amro.

Sur les trois premiers mois de l'année, son résultat net, qui inclut pour la première fois les activités d'ABN reprises l'an dernier, a été ramené à 808 millions d'euros contre 1,17 milliard au premier trimestre 2007.

Sept analystes financiers interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un résultat net de 1,09 milliard.

ABN a contribué à hauteur de 319 millions au bénéfice de la division bancaire mais Fortis a parallèlement passé une charge de 380 millions d'euros liée aux crédits "subprime", aux produits structurés de crédit et aux investissements liés à ces deux catégories.

Les comptes incluent aussi une charge de 132 millions compte-tenuy de l'intégration d'ABN et d'autres variations de valeur comptables de certains investissements.

"Les temps restent très difficiles, comme l'a reflété la nouvelle dégradation des marchés financiers dans la seconde moitié de mars 2008", a déclaré dans un communiqué Jean-Paul Votron, le directeur général du groupe. "Nous pensons que le climat va rester difficile dans un avenir prévisible."

DES TEMPS "TRES DIFFICILES"   Suite...