13 février 2008 / 13:22 / dans 10 ans

LEAD 2 Coca-Cola - Des résultats solides mais l'action baisse

(actualisé avec cours de Bourse et commentaires d‘un gérant et d‘un analyste)

NEW YORK, 13 février (Reuters) - Coca-Cola (KO.N), numéro un mondial des boissons non alcoolisées, a fait état mercredi de résultats du quatrième en hausse et supérieurs aux attentes hors exceptionnels, à la faveur d‘une progression des ventes, d‘un effet de change et de l‘impact des acquisitions.

Le titre du groupe américain cède cependant 0,57% à 59,58 dollars vers 18h20 GMT sur le Nyse car certains investisseurs ont été déçus par la progression globale du volume des ventes à l‘international, qui n‘ont crû que de 7% au quatrième trimestre, moins que les 8% de hausse du troisième trimestre et les 9% des deux premiers trimestres.

RESULTATS

Le bénéfice net est ressorti à 1,21 milliard de dollars, ou 52 cents par action, contre 678 millions, soit 29 cents par action, il y a un an.

Hors charges exceptionnelles, le bénéfice par action ressort à 58 cents alors que les analystes financiers avaient tablé sur 55 cents, selon Reuters Estimates.

Coke précise que le résultat du quatrième trimestre 2006 avait été affecté par une dépréciation prise par son affilié à 35% Coca-Cola Enterprises CCE.N liée à sa franchise en Amérique du Nord.

VENTES

Le chiffre d‘affaires net a progressé de 24% sur la période, à 7,33 milliards de dollars. Cette hausse s‘explique, pour six points de pourcentage, par une augmentation des ventes, par les changements de périmètre liés au rachat d‘un embouteilleur (+8 points), par un effet de change favorable (+8 points) et par un effet mix/prix également favorable (+2 points)

Les ventes ont été tirées par les marchés émergents, alors qu‘elles n‘ont crû en volume que de 1% en Amérique du Nord et au Japon et de 2% dans l‘Union européenne.

DECLARATIONS

“L‘année 2007 a été marquée par d‘importantes réalisations (...) La croissance de notre activité a été équilibrée aussi bien géographiquement que par produits. Au niveau mondial, les volumes de boissons pétillantes ont progressé de 4% et ceux des boissons non-pétillantes de 12%”, a dit Neville Isdell, P-DG de Coca-Cola.

“Avec notre stratégie bien en place, notre portefeuille de marques élargi et notre équilibre géographique, nous sommes prêts à relever les défis et à saisir les opportunités que nous réserve l‘avenir, et nous tablons sur une nouvelle bonne année en 2008”, poursuit-il, cité dans un communiqué.

COMMENTAIRES D‘ANALYSTES ET GERANTS

Gary Bradshaw, gérant de fonds chez Hodges Capital Management: “Wall Street peut bien regarder de haut le ralentissement (de la progression en volume des ventes internationales) mais cela se présente encore très bien, porté par les marchés émergents”.

William Pecoriello, analyste chez Morgan Stanley, s‘attend lui aussi à une forte croissance dans les marchés émergents et a qualifié les ventes de titres Coca de mercredi “d‘opportunité d‘achat”, vu la santé de Coca.

CONTEXTE

Coca-Cola, comme son concurrent PepsiCo (PEP.N), a vu ses résultats en Amérique du Nord affecté par la hausse des prix des matières premières et par l’évolution des goûts des consommateurs, qui se tournent vers l‘eau minérale en bouteille ou le thé, considérés comme meilleurs pour la santé.

Mais la baisse des ventes des marques Coca-Cola et Sprite a été compensée par une hausse du chiffre d‘affaires sur les marchés émergents et par les effets de l‘acquisition de boissons non pétillante comme Vitaminwater./DRO/BVO/SD

Martinne Geller, version française Danielle Rouquié, Benoît Van Overstraeten et Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below