LEAD 1 ThyssenKrupp - La Bourse sanctionne une confusion au T1

mercredi 13 février 2008 12h45
 

par Christiaan Hetzner

FRANCFORT, 13 février (Reuters) - ThyssenKrupp (TKAG.DE: Cotation) a publié mercredi un bénéfce imposable en baisse au premier trimestre et conforme à sa propre projection mais les investisseurs ont sanctionné une certaine confusion dans les résultats.

L'action a perdu près de 5% - et cédait encore plus de 4% à 33,55 euros à 11h39 GMT - dans la mesure où le sidérurgiste a comptabilisé un supplément de charges exceptionnelles pour la construction d'aciéries au Brésil et aux Etats-Unis, ce qui a eu pour effet de ramener le bénéfice imposable à 646 millions d'euros.

"L'AG annuelle mentionnait 700 millions et il se trouve que le résultat imposable est de 646 millions. On sait très bien l'effet que cela aura quand on fait ça dans un marché aussi nerveux", commentait un analyste.

La projection livrée par ThyssenKrupp lors de l'AG du 18 janvier faisait référence au résultat imposable avant exceptionnels, et donc, en faisant abstraction des charges exceptionnelles, le résultat ressort à 715 millions d'euros contre 1,06 milliard un an auparavant.

Le sidérurgiste évalue à 165 millions d'euros le supplément de charges exceptionnelles induit par les deux aciéries et imputable sur l'exercice annuel clos fin septembre. Sur cette somme, 69 millions d'euros ont déjà été imputés au premier trimestre.

La nécessité qu'a ThyssenKrupp d'investir massivement et la restructuration en cours dans des domaines tels que l'automobile imposeront des pressions sur le cours de l'action, estime Christian Obst, d'UniCredit.

"Nous préférons a priori Salzgitter (SZGG.DE: Cotation) et Klöckner (KCOGn.DE: Cotation), lesquels tireront parti au mieux de la hausse des prix de l'acier en Europe et aux Etats-Unis", écrit Obst, dans une note à la clientèle.

Dans la mesure où le marché s'est focalisé sur un chiffre a priori décevant, la confirmation des objectifs annuels et les prévisions optimistes pour les aciers inoxydables et carbonés sont passés au second plan.   Suite...