LEAD 3 Credit Suisse a limité l'impact du "subprime" au T4

mardi 12 février 2008 12h11
 

ZURICH, 12 février (Reuters) - Credit Suisse Group CSGN.VX a annoncé mardi être parvenu à ramener à 2,0 milliards de francs suisses (1,25 milliard d'euros) ses dépréciations liées aux crédits immobiliers à risque "subprime" en 2007, mais son exposition aux risques de crédit, même réduite, reste importante, ce qui pèse sur son cours de Bourse.

Le groupe a fait état d'une baisse de 49% de son bénéfice des activités poursuivies au quatrième trimestre, à 1,33 milliard de francs, un montant inférieur au consensus puisque les analystes l'anticipaient à 1,45 milliard.

Il est parvenu à ramener les dépréciations liées au "subprime" à 2,0 milliards de francs sur l'ensemble de l'année écoulée, contre une estimation initiale de 2,2 milliards, grâce à des opérations de couverture. Pour le seul quatrième trimestre, ces dépréciations ressortent à 1,26 milliard.

"Ces dépréciations se situent dans le haut des estimations et, plus important, il y a encore un risque résiduel important dans le bilan", soulignent les analystes de Goldman Sachs dans une note.

L'action Credit Suisse a perdu jusqu'à plus de 4,1% en matinée, avant de ramener son recul à 1,25% vers 10h45 GMT, à 55,40 francs. Au même moment, l'indice des valeurs vedettes suisses .SSMI gagnait 0,16% et le DJ Stoxx européen des banques prenait 0,75%.

Fin décembre, l'exposition globale de Credit Suisse aux crédits titrisés et aux produits structurés représentait 66,2 milliards de francs, contre 100,7 milliards trois mois plus tôt selon les calculs de Reuters.

Les dépréciations nettes figurent "parmi les plus bas du secteur", a souligné Wilson Ervin, le directeur du risque du groupe, lors d'une présentation aux analystes et aux investisseurs.

A titre de comparaison, UBS UBSN.VX a perdu 16 milliards de francs suisses dans ses activités liées au "subprime" sur le seul quatrième trimestre, ce qui devrait le conduire à publier ce jeudi une perte annuelle de 12,5 milliards.

  Suite...