Gestion - Putnam a subi une décollecte de $12,5 mds en 2007

mardi 12 février 2008 09h37
 

BOSTON, 12 février (Reuters) - La société de gestion Putnam Investments, rachetée l'an dernier par l'assureur canadien Great-West Lifeco (GWO.TO: Cotation), a subi une décollecte de 12,5 milliards de dollars (8,6 milliards d'euros) en 2007, la plus importante du secteur, selon Financial Research Corp.

En outre, les fonds du groupe sont classés les moins performants par une enquête effectuée par Lipper et Barron's.

Ainsi, le fonds Voyager (5,5 milliards de dollars) et le fonds Growth & Income (10,7 milliards de dollars) ont tous deux fait moins bien que l'indice Standard & Poor's 500 .SPX sur un an, trois ans, cinq ans, dix ans et 15 ans, selon des données publiées par Lipper calculées à partir de la clôture de vendredi.

Ces déboires sont attribués à des choix d'investissements malheureux tant en matière obligataire que sur les marchés d'actions, à l'instabilité du personnel dans la branche investissement et aux manquements de son ancien propriétaire, l'américain Marsh & McLennan (MMC.N: Cotation).

Sous l'influence de Great-West, Putnam a supprimé des emplois et changé les gérants de certains de ses fonds les plus importants. Mais la clientèle échaudée aura sans doute du mal à faire à nouveau confiance et le redressement ne devrait pas pouvoir être constaté avant plusieurs années, estiment les analystes.

Les fonds de Putnam avaient été au premier plan de la bulle des technologiques. Ses actifs sous gestion avaient atteint 371 milliards de dollars en 2000. Ils s'élèvent désormais à 186 milliards de dollars.

Selon un consultant du secteur qui a souhaité conserver l'anonymat, Great-West et sa maison mère Power Financial (PWF.TO: Cotation) pourraient devoir procéder à une nouvelle acquisition de façon à pouvoir y fondre Putnam. /DRO

(Murali Anantharaman, version française Danielle Rouquié)