LEAD 1 Schneider optimiste après un premier semestre robuste

vendredi 1 août 2008 09h26
 

PARIS, 1er août (Reuters) - Schneider Electric (SCHN.PA: Cotation) a publié vendredi de résultats semestriels en hausse plus forte que prévu, marqués par une marge opérationnelle record et une croissance organique de son activité à deux chiffres à la faveur d'un deuxième trimestre plus vigoureux que le premier.

Le spécialiste de la construction électrique et des automatismes a annoncé en conséquence que son objectif de marge de 15% pour l'ensemble de 2008 était "un minimum" et que la croissance organique serait cette année au moins de 8%, soit en haut, voire au-dessus de la fourchette de 6% à 8% envisagée auparavant.

Le bénéfice net, part du groupe, a progressé de 17% sur les six premiers mois de l'année, à 851 millions d'euros, soit nettement plus que les 800 millions prévus par le consensus Reuters Estimates.

L'Ebita (résultat opérationnel avant amortissement des actifs incorporels issus des acquisitions) a progressé pour sa part de 14,6% et sa marge par rapport au chiffre d'affaires a progressé en un an de 0,8 point à 15,0%.

Les ventes se sont élevées à 8.946 millions d'euros, soit légèrement plus que les 8.920 millions attendus par le consensus.

Cité dans un communiqué, le président du directoire, Jean-Pascal Tricoire, a déclaré que le groupe était bien parti pour dépasser les objectifs de son plan "New 2", qui visait une marge opérationnelle de 12,5% à 14,5% et une croissance organique moyenne de 5% sur la période 2005-2008, et que le prochain plan, lancé en 2009, "révèlera de nouvelles ambitions et d'importants potentiels d'amélioration".

Après 9,5% au premier trimestre, la croissance organique de l'activité s'est accélérée au deuxième trimestre, pour atteindre 11,6%, portant la moyenne du semestre à 10,6%.

Le pôle énergie sécurisée, organisée autour de l'américain APC acquis début 2007, a été le plus dynamique, affichant une hausse de 14,5% de ses facturations semestrielles (16,4% sur le seul 2e trimestre) à périmètre et taux de change constants.

  Suite...