Le japonais Seven & I signe sa 1ère baisse de profits en six ans

jeudi 10 avril 2008 10h19
 

TOKYO, 10 avril (Reuters) - Le numéro un japonais de la distribution Seven & I Holdings (3382.T: Cotation) a vu ses profits baisser pour la première fois en six ans au cours de l'exercice clos le 29 février, mais il table sur un rebond cette année.

La mauvaise performance de 2007-2008 est imputable à un tassement de la consommation des ménages nippons et à une rude concurrence.

Pour y remédier, le groupe, qui exploite notamment les enseignes de proximité 7-Eleven, prévoit de fermer d'ici trois ans 140 restaurants peu rentables et quelques supermarchés Ito-Yokado.

Les perspectives de croissance de la distribution sont limitées au Japon, marché mature en déclin démographique.

Les acteurs du secteur se livrent à une guerre des prix pour tenter de conserver leurs parts de marché. Les ventes des supermarchés japonais ont diminué de 17% au cours des dix dernières années.

RESULTATS. Seven & I a publié un bénéfice d'exploitation en baisse de 2% à 281,1 milliards de yens. Sur le seul quatrième trimestre de l'exercice, de décembre à février, les profits ont reculé de 2% à 71,99 milliards, selon un calcul Reuters.

PREVISIONS. Le groupe table sur une croissance de 4,6% de son bénéfice d'exploitation pour l'exercice à fin février 2009, à 294 milliards de yens (2,9 milliards de dollars). Cette prévision est inférieure au consensus des analystes qui était de 307,7 milliards de yens, selon Reuters Estimates.

Seven & I a prévu de racheter jusqu'à 5,2% du total de ses actions en circulation, soit 170 milliards de yens.

CONTEXTE. Son concurrent Aeon (8267.T: Cotation) a fait état cette semaine de la première baisse de ses profits annuels en dix ans, notamment imputable aux difficultés de sa filiale américaine de confection Talbots TLB.N, et a aussi tablé sur un rebond cette année à la faveur d'un programme de réduction de coûts et de fermetures de magasins non rentables.   Suite...