Séché Environnement - Résultat net pdg -31,3% en 2007

lundi 10 mars 2008 19h06
 

 PARIS, 10 mars (Reuters) - Séché Environnement. Résultats
consolidés de l'exercice 2007.
 (En millions d'euros)
 Résultat net, part du groupe        23,5  c.  34,3 (-31,3%)
 Résultat opérationnel courant       65,2  c.  61,9  (+4,4%)
 Résultat net des sociétés intégrées 35,8  c.  34,8  (+3,4%)
 Chiffre d'affaires                 373,7  c. 379,3  (-0,6%)
 Résultat financier                  -5,8  c.  -7,5
 NOTE : Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes
attendaient en moyenne un résultat net de 37,8 millions d'euros
et un résultat opérationnel courant de 64,1 millions.
 Dans un communiqué, le groupe spécialisé dans le traitement
et le stockage de déchets ultimes précise qu'une "moins-value
sur titres de -3,5 millions d'euros constatée à l'occasion de la
cession de Tribel ramène le résultat opérationnel consolidé à
61,0 millions d'euros, soit un niveau comparable à celui de 2006
(16,3% du chiffre d'affaires)".
 "Hors impact de la moins-value sur cession de Tribel, le
résultat opérationnel aurait progressé de 4,8% par rapport à
celui de 2006 (données pro forma)."
 Séché Environnement indique qu'il proposera lors de son
assemblée générale le versement d'un dividende de 1,30 euro par
action au titre de 2007.
 Le groupe réaffirme ses objectifs de croissance annuelle, de
l'ordre de +7% au titre de l'exercice 2008.
 "La poursuite de la dynamique positive constatée au cours de
l'exercice 2007 doit permettre au groupe d'enregistrer une
nouvelle hausse de sa rentabilité opérationnelle (ROC/CA), qui
devrait se situer autour de 18% du chiffre d'affaires consolidé
(à périmètre constant)."
 "Séché Environnement devrait mettre à profit l'exercice 2008
pour renforcer son implication dans les métiers de l'eau, à
travers sa participation stratégique acquise début 2007, de 33%
dans le Groupe Saur, 3ème intervenant de l'eau en France",
ajoute-t-il.
 L'endettement net du groupe s'établit au 31 décembre 2007 à
266,2 millions d'euros pour des fonds propres renforcés de 365,0
millions, soit un ratio dettes nettes/fonds propres de 0,7 et un
ratio dettes nettes/Ebitda de 2,5. /BM
 (Benjamin Mallet)