9 juillet 2008 / 06:53 / dans 9 ans

LEAD 3 Renault contraint de réviser ses objectifs de ventes 2008

par Matthias Blamont

(Actualisé avec conférence, cours et plus de détails)

PARIS, 9 juillet (Reuters) - Renault (RENA.PA) a implicitement prévenu mercredi que les ambitions de son plan stratégique “Contrat 2009” devraient être réduites face à l‘accumulation des difficultés des marchés automobiles mondiaux.

Le constructeur, dont les ventes ont progressé de 4,3% au premier semestre, ne table d‘ailleurs plus que sur une augmentation de ses volumes proche de 5% pour 2008 en raison du contexte économique actuel alors qu‘il s’était fixé un objectif de plus de 10% en début d‘année. “Nous visons désormais une croissance de nos ventes en volumes comprise entre 5% et 10%, la visibilité n‘est pas bonne et nous serons sans doute davantage proches de 5% que de 10%”, a déclaré à la presse Patrick Blain, directeur commercial.

“La performance de l‘entreprise est convenable. Le problème c‘est que les marchés sont en chute brutale et ce n‘est peut-être pas fini”, a-t-il observé.

Le dirigeant n‘a pas commenté les prévisions financières du groupe pour 2008 et 2009 mais averti que la “probabilité” de tenir un des objectifs majeurs du plan “Renault Contrat 2009”, à savoir la vente de 3,3 millions de véhicules à cette date, “s’était détériorée depuis le début de l‘année.”

Selon lui, le P-DG Carlos Ghosn fera un point sur Renault Contrat 2009 le 24 juillet, date de présentation des résultats semestriels.

Outre la montée en puissance des volumes, “Renault Contrat 2009” fixe une marge opérationnelle à 6% et le classement de la Laguna dans le trio de tête de sa catégorie en matière de qualité.

Vers 12h15, le titre gagnait 0,22% à 49,93 euros, sous-performant l‘indice sectoriel européen .SXAP (+0,54%).

L‘action Renault abandonne 49% depuis le 1er janvier. Les investisseurs s‘inquiètent de l‘avenir du secteur automobile et certains analystes estiment que Renault pourrait devoir réduire ses objectifs de résultats. Pour l‘heure, l‘entreprise veut dégager une marge de 4,5% en 2008 alors que le consensus Reuters Estimates, basé sur les prévisions de 21 analystes, anticipe en moyenne 4,3%.

SOUTIEN EN FRANCE DU BONUS-MALUS

“Le titre a fortement chuté hier, le profit warning était déjà dans les cours”, fait valoir Frédéric Hamm, gérant chez Agilis Gestion, pour expliquer sa faible réaction.

Patrick Blain a noté que le marché français tirait avantage du soutien induit par le système de bonus-malus écologique en vigueur depuis six mois avant de prévenir que si cet effet venait à disparaître, il se retournerait.

Au delà des frontières françaises, les constructeurs automobiles sont frappés de plein fouet par le ralentissement de l’économie mondiale ainsi que par la hausse vertigineuse des prix du carburant.

Aux Etats-Unis, les ventes sont au plus bas depuis 15 ans, mettant à mal General Motors (GM.N) dont la santé financière inquiète de plus en plus les marchés. Le week-end dernier, Carlos Ghosn a estimé que ces difficultés pourraient relancer les projets de consolidation dans le secteur [ID:nL05128946].

Le dirigeant a également confié à Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, qu‘en 2009, la facture matières première de Renault atteindrait un milliard d‘euros.

“On peut penser que Renault prépare des mesures d‘ajustement de coûts, avec des baisses de production, notamment sur les sites de Sandouville (Seine-Maritime) ou a Valladolid (Espagne) et des baisses d‘effectifs”, note Thierry Huon, analyste automobile chez Exane. Selon lui, de telles décisions pourraient être communiquées fin juillet.

OFFENSIVE PRODUIT

Au premier semestre, les ventes mondiales de Renault ont progressé de 4,3% à 1.325.504 unités, soutenues par la croissance hors d‘Europe et les bonnes performances de sa filiale Dacia.

Renault compte sur l‘impact des sept nouveaux modèles lancés au premier semestre en Europe pour maintenir ses ventes au cours des six prochains mois. Son “offensive produit” se poursuivra avec la Laguna Coupé et le début du renouvellement de la famille Mégane, un programme considéré comme décisif pour le groupe alors que la Laguna (produite à Sandouville) ne rencontre pas le succès espéré.

Fin juin 2008, la part du marché mondial de Renault atteignait 3,8%, à comparer à 3,6% fin juin 2007.

En France et en Europe, les ventes reculent de 0,5% à 864.978 unités tandis qu‘en dehors de cette région, elles marquent une accélération de 15% à 460.526.

Les ventes de la filiale roumaine Dacia progressent de 13,3% à 127.276 véhicules tandis que celle du sud-coréen Renault Samsung Motors baissent de 7,2% à 53.704.

Renault, qui contrôle également 44% du japonais Nissan (7201.T), précise par ailleurs avoir incorporé dans ses chiffres les performances de Lada - la marque phare du constructeur russe AvtoVaz (AVAZ.MM) au sein duquel le français a acquis une participation de 25% fin février - sur la période allant de mars à juin.

Mardi, PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) a annoncé une hausse de 0,5% de ses ventes mondiales au premier semestre [ID:nL08336358].

Avec la contribution de Jean-Michel Bélot, Marcel Michelson, Sudip Kar-Gupta et Blaise Robinson, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below