Ciba retrouve le sourire en 2007, prudence pour l'avenir

vendredi 8 février 2008 11h06
 

ZURICH, 8 février (Reuters) - Ciba CIBN.VX refait surface en 2007, se retrouvant dans le vert après que ses programmes de restructuration l'eurent plongé dans le rouge en 2005 et 2006, mais son avenir semble toujours incertain.

Après une perte nette de 41 millions il y a un an, le groupe enregistre un bénéfice net de 237 millions pour 2007, légèrement en dessous d'un consensus de 244 millions. Le chiffre d'affaires dépasse de peu les pronostics, progressant de 3% à 6.523 millions de francs tandis que le résultat opérationnel (Ebit) après charges reste à la traîne, s'allégeant de 6% à 434 millions, contre 450 millions prévus.

"Pour une fois, des chiffres relativement solides de Ciba", se réjouissent les analystes de la banque Wegelin dans leur BrunCH, saluant en particulier le maintien des marges malgré la hausse des prix des premières matières. La marge d'Ebit s'est améliorée à 8,5%, après 8,4%, mais la marge brute s'est effritée à 28,7% contre 29,1% il y a un an.

Les ombres au tableau, selon la banque privée, sont le dividende ramené de 3 à 2,50 francs par action et les nombreuses incertitudes qui pèsent sur l'avenir du groupe.

Ciba se prépare à une "année exigeante" avec des prix élevés dans les matières premières qui devraient croître encore de 2% cette année, comme l'a souligné le directeur général Armin Meyer, lors d'une conférence téléphonique.

Les efforts sur les marges -la marge d'Ebit est attendue en hausse de 0,5 point cette année- et sur les coûts doivent se poursuivre mais aucune dégradation significative de la conjoncture n'est prévue en 2008, a précisé le CEO.

Le résultat opérationnel doit grimper de 10% lors de l'exercice en cours et même au-delà à partir de 2009, a-t-il confirmé. L'objectif de croissance des ventes en monnaie locale est toutefois modeste car seulement "comparable à celle du PIB".

De nouveaux désinvestissements ne sont pas exclus, selon Meyer, qui affirme croire en l'indépendance de son groupe.

Les marchés accueillent favorablement les nouvelles, faisant grimper le titre de 3,79% à 44,38 francs vers 08h05 GMT, dans un marché en hausse de 1,33%. /SK/FS