Le Boeing 787 va enregistrer de nouveaux retards - analyste

vendredi 7 mars 2008 17h22
 

NEW YORK, 7 mars (Reuters) - L'avionneur américain Boeing (BA.N: Cotation) ne livrera probablement pas son premier 787 Dreamliner avant juillet 2009, au plus tôt, a estimé vendredi un analyste de Goldman Sachs, ce qui représenterait un retard de six mois de plus dans ce programme qui dépasse déjà de neuf mois le calendrier initial.

Les compagnies aériennes restent enthousiastes à propos de ce nouvel appareil doté d'une structure composite à base de carbone, qui devrait permettre de réduire de 20% la consommation de kérosène. Mais certaines d'entre elles commencent à s'impatienter face aux retards, alors que l'appareil devait théoriquement à l'origine entrer en service en mai de cette année.

"Nous pensons désormais que les livraisons vont commencer au troisième trimestre 2009, plutôt qu'au 'début' 2009, comme le veut encore actuellement l'objectif", écrit vendredi Richard Safran, analyste de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, dans une note à ses clients.

"Boeing continue à sous-estimer la quantité de travail requise sur le 787", ajoute-t-il, citant des sources proches de ce programme.

Richard Safran estime que des problèmes de production au début de la ligne de production du 787 vont retarder le démarrage du premier avion, repousser le premier vol d'essai et accroître le temps nécessaire à Boeing pour mener entièrement les tests de vols nécessaires sur cet appareil.

Des représentants du programme Boeing 787 n'ont pas répondu dans l'immédiat à des demandes téléphoniques de commentaire. Boeing informe les investisseurs sur l'avancement de ce programme tous les trimestres mais ne commente pas habituellement l'un ou l'autre des points du développement en particulier.

Des analystes de Wall Street avaient prévu avec précision les deux retards précédents du Boeing 787, bien avant que le groupe n'admette que le programme rencontrait des problèmes.

Le titre Boeing abandonne 1,45% à 78,36 dollars vers 16h00 GMT sur le Nyse, où l'indice Dow Jones .DJI cède 0,12%./SD

(Bill Rigby, version française Stanislas Dembinski)