LEAD 1 Vallourec - T1 en baisse mais objectifs maintenus

mercredi 7 mai 2008 19h37
 

PARIS, 7 mai (Reuters) - Vallourec (VLLP.PA: Cotation) a publié mercredi des résultats en baisse au 1er trimestre, pénalisés par la baisse du dollar et la hausse des matières premières, mais le producteur de tubes sans soudure en acier a maintenu ses prévisions d'activité et de rentabilité.

Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe a enregistré un résultat net part du groupe de 193,3 millions d'euros (-18,7%), un résultat d'exploitation de 310,7 millions (-21,5%), un résultat brut d'exploitation de 341,8 millions (-19,5%) et un chiffre d'affaires de 1.383,6 millions (-4,8%).

Ces chiffres sont ressortis nettement en-deçà des attentes des analystes, qui anticipaient en moyenne, selon le consensus Reuters Estimates, un résultat net de 225,5 millions d'euros, un résultat d'exploitation de 357 millions, un RBE de 384 millions et un chiffre d'affaires de 1.542 millions.

Le chiffre d'affaires est toutefois resté stable (-0,1%) à périmètre comparable et Vallourec a confirmé qu'il devrait enregistrer des ventes 2008 au moins égales à celles de 2007 - toujours à périmètre comparable - en dépit de la nouvelle détérioration du cours du dollar depuis début mars.

Le groupe a répété que, "malgré la légère baisse du premier trimestre 2008, le volume de production de l'ensemble de l'année 2008 devrait être équivalent à celui de 2007, ses usines conservant un excellent niveau de charge".

Vallourec a également confirmé son estimation d'un ratio RBE/chiffre d'affaires autour de 25% pour le 1er semestre 2008.

Le groupe a réaffirmé sa volonté d'augmenter ses prix de vente "afin de répercuter l'impact de l'évolution de la parité euro/dollar ainsi que les hausses exceptionnelles des matières premières (minerai de fer, coke, ferraille, alliages) constatées au cours des dernières semaines".

La mise en oeuvre de ces augmentations continuera à se produire, a souligné Vallourec, rappelant que son impact sur le chiffre d'affaires ne serait visible que "progressivement dans le temps".

"Les conditions de marchés aux Etats-Unis sont très bonnes aujourd'hui, la demande est bonne, le déstockage est terminé et nous sommes en bonne position pour augmenter nos prix", a ainsi déclaré Pierre Verluca lors d'une conférence téléphonique avec les analystes, se refusant toutefois à donner un objectif de marge pour le second semestre.   Suite...