7 mai 2008 / 13:38 / dans 9 ans

LEAD 1 Hermès - Solide croissance au T1 et objectifs confirmés

par Pascale Denis

PARIS, 7 mai (Reuters) - Résistant à une conjoncture dégradée, Hermès International (HRMS.PA) a fait état mercredi d‘une forte hausse de son chiffre d‘affaires au premier trimestre et a confirmé sa prévision d‘une croissance organique d‘environ 10% et d‘une marge opérationnelle stable en 2008.

Les ventes du groupe de luxe ont atteint 415,1 millions d‘euros, un chiffre supérieur au consensus Reuters Estimates (398 millions), signant une hausse de 13,4%. A taux de change constants, la progression atteint 18,3%, après une base de comparaison favorable au 1er trimestre 2007 (+7%).

“Malgré un effet de base flatteur, Hermès appartient clairement à la catégorie des groupes de luxe qui, comme LVMH (LVMH.PA), Richemont CFR.VX ou Burberry (BRBY.L), ont été très robustes au premier trimestre”, souligne Antoine Colonna, analyste de HSBC.

Lors d‘une conférence téléphonique, Lionel Martin-Guinard, directeur fianncier adjoint, a confirmé prévoir une croissance d‘environ 10% des ventes à taux de change constants en 2008 et une stabilté de la marge opérationnelle courante.

Il a également dit tabler sur une progression d‘environ 13% des ventes d‘Hermès aux Etats-Unis cette année.

Malgré le ralentissement de la croissance mondiale, le groupe de la rue Saint-Honoré a vu ses ventes grimper de plus de 22% sur le continent américain ainsi qu‘en Asie hors Japon (à données comparables) et de 12% en France comme en Europe.

Au Japon, touché par un fort ralentissement de l’économie et par un effet de change très défavorable, les ventes ont résisté, signant une progression de 4% à données comparables, malgré des hausses de prix de 6% intervenues en janvier.

La maroquinerie s‘est distinguée par un bond de ses ventes de 16,3% à changes constants (+11,2% à taux courants), tandis que les vêtements et accessoires ont vu les leurs augmenter de 16% (+9,4% à taux courants) et que les ventes de la soie et textiles ont progressé de 21,5% et 15,1% respectivement.

A la Bourse de Paris, le titre, qui a avait fait l‘objet d‘une nouvelle flambée spéculative la semaine dernière, cède 0,7% à 91,06 euros vers 15h30, alors que l‘indice européen SXQP avance de 1,3% au même moment.

Le titre, dont la valorisation était déjà jugée excessive par certains analystes au regard des multiples appliqués au secteur du luxe, a en effet pris 15% après le rachat des montres Hublot par LVMH annoncé le 24 avril.

Cette acquisition a en effet déclenché une nouvelle vague de spéculations sur une reprise des opérations de fusions-acquisitions dans le secteur du luxe.

Le groupe, contrôlé à 72% par ses actionnaires familiaux, a maintes fois répété que ces derniers n‘avaient pas l‘intention de céder leurs parts.

Lionel Martin-Guinard a indiqué, mercredi, ne pas avoir été informé d‘un franchissement de seuil supérieur à 1% du capital du groupe. /PD

Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below