May 7, 2008 / 11:18 AM / 9 years ago

LEAD 2 Puma affecté par le ralentissement US au 1er trimestre

4 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec un commentaire de PPR, le cours de l'action)

FRANCFORT, 7 mai (Reuters) - Puma (PUMG.DE) a publié mercredi un bénéfice trimestriel en baisse et inférieur aux attentes des analystes, ce qu'il explique principalement par des difficultés aux Etats-Unis, mais il a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

Le groupe allemand d'articles de sport et de mode prévoit toujours une hausse à un chiffre de ses ventes en données ajustées des variations de change, précise-t-il sur son site internet. Mais il reconnaît que les investissements en marketing et en publicité pourraient peser sur sa marge d'exploitation.

"Dans un climat de marché volatil, il est difficile de préciser l'impact final sur la rentabilité", ajoute-t-il.

Sur les trois premiers mois de l'année, Puma a dégagé un bénéfice net de 90,1 millions d'euros, contre 96,6 millions sur la même période l'an dernier, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyene un résultat de 97 millions.

Le chiffre d'affaires a progressé de 6,6% à 673,3 millions d'euros, là encore légèrement en dessous du consensus.

"C'est la première alerte sur le bénéfice adressée au marché", a noté Uwe Weinreich, analyste d'UniCredit, exprimant une déception partagée par de nombreux analystes.

Christoph Dolleschal, de Commerzbank, a quant à lui déclaré que "l'amplitude de l'augmentation des dépenses a quelque chose de surprenant" et que la révision à la baisse des prévisions de Puma était tout à fait inattendue.

Le cours du titre de Puma gagnait environ 1,6% à 230 euros en fin d'après-midi à la Bourse de Francfort, après être tombé à à 220,02 euros dans la matinée et être grimpé jusqu'à 235,87.

Puma est détenu à 67% par PPR (PRTP.PA). Le groupe français, également propriétaire de la marque Gucci, a démenti des spéculations de marché voulant qu'il soit derrière la montée du titre.

"PPR n'a pas entrepris d'acheter d'actions Puma aujourd'hui. PPR continuera à acheter des actions Puma en petite quantité à l'avenir mais le groupe réaffirme qu'il n'a pas l'intention de lancer une offre de rachat", a dit un porte-parole.

PPR avait fait état le mois dernier d'une baisse plus marquée que prévu de ses ventes au premier trimestre en soulignant l'impact du ralentissement des dépenses de consommation sur le marché du luxe.

Il avait alors expliqué que les ventes de Puma avaient baissé aux Etats-Unis, en raison du ralentissement de l'économie américaine et des difficultés de Foot Locker, l'un des principaux distributeurs d'articles de sports, qui ont également touché Nike (NKE.N) et Adidas ADSG.DE.

Foot Locker a fermé des magasins, annulé des commandes et cessé ses nouvelles commandes. /MA/NDE/DR

Eva Kühnen, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below