7 février 2008 / 09:09 / il y a 10 ans

LEAD 2 Unilever-Le titre baisse malgré un T4 meilleur que prévu

(actualisé avec les commentaires du directeur financier)

LONDRES, 7 février (Reuters) - Le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever (UNc.AS) a publié jeudi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et a dit s‘attendre pour 2008 à une progression de ses ventes située dans le haut de sa fourchette à long terme de 3% à 5%. En revanche, le marché est deçu par le montant - inchangé par rapport à 2007 - de l‘enveloppe consacrée cette année aux rachats d‘actions, d‘où la baisse du titre en milieu de matinée alors qu‘il avait ouvert en hausse.

RESULTATS

Le chiffre d‘affaires courant du quatrième trimestre a ainsi enregistré une hausse de 6,1%, alors que les analystes financiers anticipaient en moyenne une croissance organique de 5,1%, leurs estimations s’échelonnant de 4,0% à 5,6%.

Le bénéfice par action pour l‘ensemble de 2007 ressort en hausse à 1,35 euro, alors que le consensus était de 1,31 euro, les estimations allant de 1,25 à 1,37 euro.

Sur l‘ensemble de l‘année 2007, le C.A. courant d‘Unilever a progressé de 5,5%.

PREVISIONS

Patrick Cescau, directeur général d‘Unilever, qui fabrique les savons Dove, la moutarde Amora ou encore les soupes Knorr, s‘est dit persuadé d‘atteindre les objectifs 2010 du groupe, qui comportent une marge opérationnelle supérieure à 15%.

“En 2008, nous prévoyons une croissance organique de nos ventes dans le haut de la fourchette 3%-5% et une nouvelle amélioration de la marge opérationnelle courante”, a-t-il ajouté.

CONJONCTURE

Jim Lawrence, directeur financier d‘Unilever, a déclaré que le groupe avait perçu les prémisses d‘un ralentissement économique dans certaines parties des Etats-Unis, tout en ajoutant que ceci avait été compensé par une croissance soutenue dans d‘autres parties du monde.

Il a ajouté que l‘impact du coût élevé des matières premières - l‘huile végétale, le thé, l‘huile minérale - allait encore se faire sentir en 2008 tout en assurant que la rentabilité serait malgré tout en hausse cette année grâce aux programmes de réductions des coûts mis en oeuvre.

La semaine dernière, les concurrents américains d‘Unilever, Kraft KFT.N et Kellogg (K.N) avaient fait état de résultats du quatrième trimestre en baisse sous le coup de la hausse des prix du lait et des céréales.

ANALYSTES

“Nous restons prudents pour 2008 mais nous reconnaissons que nous avons eu tort de penser, après les mauvais résultats des groupes américains, que le groupe connaîtrait des difficultés dès le quatrième trimestre”, a estimé John Parker (Deutsche Bank).

DIVIDENDE, RACHAT D‘ACTIONS

Unilever a versé un dividende final de 0,50 euro par action néerlandaise et de 34,11 pence par action britannique, soit une hausse de 7% par rapport à l‘an dernier.

Le groupe a également dit qu‘il prévoyait de consacrer au moins 1,5 milliard d‘euros à des rachats d‘actions en 2008.

BOURSE

Après avoir ouvert en hausse de plus de 1%, le titre Unilever cédait vers 10h15 GMT 3,28% à la Bourse d‘Amsterdam à 20,96 euros et 2,96% à la Bourse de Londres à 16,06 livres alors que l‘indice des valeurs agro-alimentaires européennes .SX3P perdait dans le même temps 1,76%. /MA/BVO

David Jones, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below