LEAD 1 Gecina accélère ses cessions, limite ses investissements

mercredi 30 juillet 2008 14h57
 

 PARIS, 30 juillet (Reuters) - Dans un contexte de
ralentissement économique et de crise des marchés financiers,
Gecina (GFCP.PA: Cotation), comme beaucoup de foncières, accélère son
programme de cessions, tout en limitant ses investissements.
 "Gecina adapte sa politique de rotation des actifs à
l'environnement en limitant le volume des investissements et en
accélérant le rythme de cessions sur 2008", a indiqué mercredi
la foncière lors de la publication de ses résultats semestriels.
  Le groupe compte céder 700 millions d'euros d'actifs cette
année, un montant légèrement supérieur aux montants investis.
Son "pipeline" de projets atteint 1.897 millions d'ici 2011.
 Sur le marché des bureaux, qui représente 54% du patrimoine
de Gecina, l'investissement en Ile-de-France a diminué de plus
de 50% en un an et la demande placée de location de 19%.
 Le marché résidentiel (38% de ses actifs) a résisté un peu
mieux avec des transactions en baisse de 8,8% en Ile-de-France.
 Pour le premier semestre, la foncière a publié un cash flow
par action, après impôts et avant cessions, en hausse de 6,9% à
2,55 euros et un actif net réévalué (ANR) stable à 141,47 euros,
contre 142,55 euros fin décembre 2007 et 141,56 fin juin 2007.
 Sur un patrimoine de 13,47 milliards d'euros, les revenus
locatifs de Gecina ont augmenté de 8,6% à 314,4 millions au
premier semestre, avec un rendement moyen de 5,96% contre 5,66%
fin 2007 et 5,22% mi-2007 pour ses actifs de bureaux et de 4,08%
contre 4,19% et 4,12% pour ses actifs résidentiels.
 Le groupe confirme pour 2008 son estimation d'une hausse des
loyers de l'ordre de 7% et une croissance similaire de
l'excédent brut d'exploitation avant cessions (7% à 8%).
 Gecina a annoncé que ses perspectives du second semestre
s'inscrivaient dans une tendance similaire à celles du premier,
à savoir des "performances opérationnelles satisfaisantes grâce
à un portefeuille d'actifs de qualité" et "la poursuite de la
hausse des taux de rendement" liée à la baisse des prix.
 La foncière est embourbée dans une opération difficile de
séparation avec sa maison mère Metrovacesa MVC.MC.
 Le titre avance de 2,83% à 74,82 euros vers 14h50./JIR
 (Pascale Denis, Juliette Rouillon, édité par Jacques
Poznanski)