France - La trésorerie dans l'industrie se dégrade /Insee

lundi 7 juillet 2008 12h17
 

PARIS, 7 juillet (Reuters) - La situation de trésorerie dans l'industrie française s'est sensiblement dégradée au cours du premier semestre, selon une enquête réalisée par l'Insee auprès des chefs d'entreprise et publiée lundi.

Le solde d'opinion, pour l'ensemble de l'industrie, sur la situation actuelle de la trésorerie a chuté de 10 points en juin à -14, alors qu'il était de -4 dans les deux précédentes enquêtes de décembre et juin 2007. La baisse la plus forte (à -13 contre -2) concerne les entreprises de plus de 500 salariés.

Dans les industries agroalimentaires, le solde d'opinion recule à -17, un plus bas des 20 dernières années, note l'Insee.

Les résultats d'exploitation se sont également dégradés, notamment dans l'agroalimentaire, mais sont encore jugés satisfaisants. Quoiqu'en baisse à 17 contre 30 en décembre, le solde d'opinion pour l'ensemble de l'industrie demeure au-dessus de sa moyenne de long terme.

L'endettement des entreprises a fortement augmenté sur la période : les soldes d'opinions relatifs aux crédits à court terme et à l'endettement à moyen-long terme ont fortement progressé à respectivement 22 et 6 au lieu de -5 et -8, passant au-dessus de leur moyenne historique.

Pour le second semestre, les industriels anticipent globalement une stabilisation de leur situation de trésorerie et de leurs résultats d'exploitation, mais une nouvelle dégradation en ce qui concerne les industries agroalimentaires, indique l'Insee.

Compte tenu de la situation actuelle de trésorerie, les entreprises prévoient une diminution des horaires de travail ou des effectifs. Les prix de vente devraient quant à eux fortement augmenter, avec un solde qui passe de 27 à 33. /VT (Véronique Tison, édité par Pascal Liétout)