7 mars 2008 / 08:10 / il y a 10 ans

LEAD 2 Fortis-Profits 2007 en repli de 8% avec les dépréciations

BRUXELLES, 7 mars (Reuters) - Le groupe de services financiers belgo-néerlandais Fortis FOR.ASFOR.BR a annoncé vendredi la division par deux de son bénéfice net au quatrième trimestre 2007 par rapport à la même période de 2006 en raison de dépréciations sur investissements risqués d‘un montant de 1,5 milliard d‘euros.

RESULTATS TRIMESTRIELS. Le bénéfice net au titre du quatrième trimestre a accusé une chute plus importante que prévu de 48% par rapport à la même période de 2006 à 414 millions d‘euros. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 538 millions d‘euros au quatrième trimestre.

SOLVABILITE. Fortis a annoncé être en négociations exclusives pour une transaction qui renforcera sa solvabilité.

“Nous sommes entrés en négociations exclusives pour une autre transaction destinée à renforcer encore substantiellement notre solvabilité”, a déclaré le directeur général Jean-Paul Votron dans un communiqué sans donner plus de détails.

Le ratio de solvabilité sur fonds propores durs (Tier 1) de Fortis s’établissait à 8,6% à la fin 2007 au-dessus du seuil de 8% imposé par la réglementation prudentielle internationale.

En 2008, “ous resterons proches ou au-dessus des exigences en terme de ratio de fonds propres”, a déclaré Votron lors d‘une téléconférence avec des journalistes.

BOURSE. L‘action Fortis qui a perdu plus de 3,60% dans les premiers échanges a effacé ses pertes et s‘inscrit en hausse de 2,10% 14,60 euros en Bourse d‘Amsterdam et de 2,24% à 14,61 euros en Bourse de Bruxelles avec l‘annonce d‘un reforcement à venuir de la solvabilité du groupe.

Le cours de l‘action Fortis, qui a pâti de la crise des subprime et du rachat de la banque néerlandaise ABN Amro a chuté de 34% en 2007.

EXPOSITION AU SUBPRIME. Fortis a indiqué que son portefeuille d‘obligations adossées à des dettes titrisées (CDOs) s’établit désormais à 2,9 milliards d‘euros.

Jean-Paul Votron a déclaré que les marchés “resteraient difficiles à court terme” mais que la banque pouvait supporter toutes les turbulences et prenait des dispositions pour réduire ses activités d‘investissements dans les CDOs.

COMMENTAIRE D‘ANALYSTE. “Les résultats publiés sont nettement inférieurs à ce qui était attendu, mais nous sommes satisfaits de voir que Fortis a opté pour le scénario le plus noir sur les pertes liées au subprime”, écrit Dirk Peters de KBC Securities dans une note de recherhce.

Pour Tom Gietman de Petercam, la révélation par Fortis de son exposition au risque subprime qu‘il juge “honteusement élevée” arrive toutefois trop tard et est encore insuffisante.

RESULTAT NET ANNUEL. Le bénéfice net du groupe a diminué à 3,99 milliards d‘euros contre 4,35 milliards d‘euros en 2006 après prise en compte de 1,5 milliard d‘euros de dépréciations liées à son exposition au subprime.

Fortis a dégagé une plus-value de 947 millions d‘euros sur la vente de sa coentreprise CaiFor avec l‘espagnole La Caixa. En faisant abstraction de cette plus-value, Fortis a réalisé un bénéfice de trois milliards d‘euros.

Les analystes anticipaient un bénéfice de 4,16 milliards d‘euros, hors cessions.

La contribution d‘ABN Amro aux résultats de 2007 a représenté 179 millions d‘euros. /WYE/MJ

Reed Stevenson, version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below