L'Inde suspend l'examen d'une demande de licence d'UBS

mercredi 6 février 2008 14h21
 

MUMBAI/ZURICH, 6 février (Reuters) - La banque centrale indienne a suspendu mercredi l'examen de la demande de licence déposée par UBS UBSN.VX pour des activités de banque de détail.

L'accord de principe donné préalablement n'est plus valable dans l'attente du résultat d'une enquête, a précisé une porte-parole de la Reserve Bank of India (RBI) sans donner d'autres détails.

Selon des articles de presse, la procédure aurait été interrompue par la RBI parce qu'UBS ne coopérait pas suffisamment dans l'enquête portant sur des transferts d'argent entre un homme d'affaire indien et un négociant d'armes d'Arabie saoudite.

UBS collabore avec les autorités indiennes comme partout où elle est active, s'est contenté de dire un porte-parole de la banque à Hongkong, déclinant tout commentaire plus précis. En Inde, le groupe helvétique est présent dans la banque d'investissement et la gestion de fortune, deux secteurs qui ne devraient pas être affectés par l'absence d'une licence de détail, dont la demande a été déposée en 2004, selon le porte-parole.

Une telle licence permettrait à UBS de proposer à ses riches clients indiens des services bancaires de base, tels que la gestion d'un compte ou des crédits.

Il s'agit du deuxième revers pour l'établissement en Inde après l'abandon du rachat des activités de gestion de fonds mutuels de Standard Chartered Bank (STAN.L: Cotation) en décembre.

Des journaux indiens avaient rapporté à l'époque que la RBI n'aurait pas approuvé à temps la transaction, forçant Standard Chartered à envisager d'autres options. /SK/PS