Le succès de la Wii gonfle les profits de Nintendo

mercredi 30 juillet 2008 11h44
 

TOKYO, 30 juillet (Reuters) - Le bénéfice trimestriel de Nintendo 7974.OS a bondi de 31,5% en raison du succès de sa console Wii, mais le groupe japonais spécialisé dans le jeu vidéo maintient des prévisions annuelles inférieures à celles du marché. Lancée fin 2006, la Wii continue de bénéficier d'une forte demande à travers le monde grâce à une prise en main des plus simples, un prix relativement bas et une ludothèque innovante.

Depuis sa sortie, la console de Nintendo a dépassé les ventes de celles de Sony (6758.T: Cotation), la PlayStation 3, et de Microsoft (MSFT.O: Cotation), la Xbox 360, ce qui place le créateur des séries Zelda et Mario Bros en tête de cette course à trois.

D'avril à juin, premier trimstre de l'exercice au Japon, le bénéfice d'exploitation de Nintendo ressort à 119,19 milliards de yens (700 millions d'euros), contre 90,63 milliards de yens un an auparavant.

Le bénéfice net progresse de 33,7% à 107,27 milliards de yens pour des ventes de 423,38 milliards de yens, soit une hausse de 24,4%.

Les ventes de la seule Wii ont bondi de 51% à 5,17 millions d'unités lors du trimestre, tandis que Sony n'a vendu que 1,56 million de PS3 et que Microsoft n'a livré que 1,3 million de Xbox durant la même période.

Depuis novembre 2006 et la sortie de la Wii, l'action Nintendo a plus que doublé de valeur alors que celle de Sony a perdu 12%. A 76 milliards de dollars, la capitalisation boursière de Nintendo représente le double de celle de Sony.

Seule ombre au tableau, les ventes de la Nintendo DS montrent un recul. Elles ressortent à 6,94 millions d'exemplaires contre 6,98 millions un an auparavant, ce qui souligne la fragilité du marché des consoles portatives.

Pour l'exercice qui s'achèvera en mars, Nintendo a maintenu sa prévision d'un bénéfice d'exploitation de 530 milliards de yens, en hausse de 8,8% par rapport à l'année précédente, mais bien en dessous des prévisions des analystes qui tablent en moyenne sur 597,1 milliards de yens.

Contrairement à de nombreux secteurs, l'industrie du jeu vidéo ne souffre presque pas du ralentissement économique, de la hausse des prix du pétrole ou du recul des dépenses des ménages.   Suite...