6 mars 2008 / 07:56 / il y a 9 ans

LEAD 2 Reuters - Résultats en hausse, confiance pour le T1

(complété avec déclarations de la direction, cours de Bourse)

par Gavin Haycock

LONDRES, 6 mars (Reuters) - Reuters RTR.L a publié jeudi un bénéfice courant annuel de 385 millions de livres sterling, en hausse de 43% à données comparables, et souligné le bon démarrage de l'exercice 2008.

"Les premières indications pour 2008 sont encourageantes en dépit du climat de marché incertain, une tendance d'évolution des ventes soutenue reflétant la solidité du mix d'activités de Reuters", déclare dans un communiqué le groupe britannique de presse et d'information financière, qui s'apprête à fusionner avec le canadien Thomson TOC.TO.

La croissance du chiffre d'affaires courant devrait avoisiner 9% au premier trimestre, précise-t-il.

Sur l'ensemble de 2007, la croissance du C.A. courant a été de 7%, à 2,605 milliards de livres sterling. Dix analystes interrogés par Reuters Estimates anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires courant de 2,608 milliards de livres.

Le rachat de Reuters par Thomson, payable en titres et en numéraire, devrait être achevé le 17 avril. Les résultats annuels publiés jeudi sont donc les derniers en tant que société indépendante.

Reuters avait annoncé vendredi que son bénéfice avant impôt et charges financières, qu'il appelle bénéfice courant, ne serait pas inférieur à 380 millions de livres pour 2007. En 2006, le bénéfice courant avait été de 308 millions de livres.

Le directeur général, Tom Glocer, qui occupera la même fonction à la tête du nouvel ensemble Thomson Reuters, a expliqué que Reuters avait bénéficié ces derniers mois de son exposition relativement limitée à des segments de marchés tels que les prêts à effet de levier, la titrisation, le crédit hypothéciaire ou le trading obligataire, dans lesquels ses clients ont souvent réduit leurs effectifs.

A l'inverse, les activités du groupe dans les changes, les matières premières, l'énergie et les pays émergents "ont vraiment été de très bons domaines pour nous", a-t-il ajouté lors d'une téléconférence avec des analystes.

"DECOUPLAGE"

"Cela ne signifie pas que nous sommes immunisés (...) mais cela constitue l'une des raisons pour lesquelles vous constatez un découplage, au moins pour l'instant, en terme de performances", a-t-il poursuivi.

Pour les analystes de Numis Securities, le fait que Reuters tire la majeure partie de ses revenus d'abonnements devrait lui permettre de bien se comporter en 2008 même si, ajoutent-ils, le groupe est susceptible d'être affecté par un ralentissement du marché des services financiers en 2009 et 2010.

Le nouvel ensemble né du rapprochement de Reuters et Thomson sera présent sur les marchés de l'information et des services juridiques, financiers, fiscaux, comptables et scientifique ainsi que dans la santé et la presse.

Thomson a déjà publié ses propres résultats annuels et chacun des deux groupes doit réunir une assemblée générale le 26 mars pour approuver définitivement la fusion.

Reuters précise jeudi que des prévisions pour le nouvel ensemble seront présentées le 1er mai, en même temps que les résultats du premier trimestre.

Le directeur général délégué de Reuters Devin Wenig, qui dirigera la division Marchés du groupe, a déclaré: "A ce stade de l'année, nous n'avons constaté aucun ralentissement des ventes".

Il a ajouté que la mise en vente de plusieurs bases de données financières, condition posée par les autorités de régulation à leur feu vert à la fusion, avait suscité "un intérêt soutenu de la part de plus d'une dizaine de parties".

Il s'est dit confiant dans un aboutissement rapide de ces cessions tout en rappelant que celles-ci ne devaient pas nécessairement être achevées avant la réalisation du rachat.

Le projet de fusion prévoit que Thomson Reuters se dotera d'une structure bicéphale et d'une double cotation, à New York et à Londres. Le groupe restera en outre coté à la Bourse de Toronto.

Les actionnaires de Reuters devraient recevoir pour chacun de leurs titres 352,5 pence en numéraire plus 0,16 action Thomson. Le projet valorise ainsi Reuters à environ 620 pence par action, soit un montant total de 7,7 milliards de livres (10,03 milliards d'euros) sur la base des derniers cours.

A la Bourse de Londres, l'action Reuters cédait 0,67% à 589 pence en matinée alors que l'indice FTSE .FTSE abandonnait 0,6%. /MA

Version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below