30 juillet 2008 / 09:00 / il y a 9 ans

LEAD 1 Bayer - L'agrochimie dope le deuxième trimestre

FRANCFORT, 30 juillet (Reuters) - L'allemand Bayer BAYG.DE a fait état mercredi d'une hausse de 5% de son excédent brut d'exploitation au titre du deuxième trimestre, les ventes de produits agrochimiques et pharmaceutiques ayant plus que compensé les difficultés des activités plastiques qui ont souffert de la hausse des prix des matières premières.

Grâce à la demande pour les produits agrochimiques, Bayer a multiplié par deux ses prévisions de croissance des ventes dans ce secteur.

"La très bonne première partie de 2008 nous a donné confiance à l'égard de l'ensemble de l'année", écrit le président du directoire Werner Wenning dans un communiqué.

L'EBE du deuxième trimestre s'est élevé à 1,9 milliard d'euros, conformément aux attentes du marché qui attendait 1,89 milliard.

Pour l'exercice, Bayer vise un chiffre d'affaires en hausse de 5% ajusté des effets de change et de périmètre. Le groupe tablait auparavant sur une hausse d'environ 5%.

Ces résultats viennent confirmer la performance solide de des activités agrochimiques du groupe. Bayer anticipe désormais une hausse bien supérieure à 10%, contre plus de 5% lors des dernières prévisions en date.

Cette annonce n'a pas stimulé le cours de Bayer qui perdait 1,42% à 54,91 euros vers 8h30 GMT à la Bourse de Francfort.

Depuis le début de l'année, le titre a perdu près de 11%, sous-performant l'indice paneuropéen des groupes pharmaceutiques .SXDP.

Comme ses concurrents du secteur tels que Syngenta SYNN.VX et DuPont (DD.N), Bayer a bénéficié de l'envolée des prix agricoles mondiaux qui a suscité une demande pour ses produits chimique destinés à la protection des cultures.

Inventeur de l'Aspirine, voilà plus de cent ans, Bayer est également fabricant de contraceptifs et de traitements de la sclérose en plaques.

Par ailleurs, Bayer a annoncé lundi que le Xarelto, un anticoagulant sur lequel le groupe fonde beaucoup d'espoirs, avait été soumis pour approbation auprès des autorités sanitaires américaines par son partenaire aux Etats-Unis Johnson & Johnson (JNJ.N).

Selon de nombreux experts, ce traitement pourrait devenir un grand succès commercial. /DRO/NDE

Mantik Kusjanto, version française Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below