30 juillet 2008 / 07:50 / dans 9 ans

LEAD 1 L'action Rhodia flambe après un T2 au-dessus des attentes

par Benjamin Mallet

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Rhodia RHA.PA a publié mercredi des résultats supérieurs aux attentes au 2e trimestre - marqués à nouveau par sa capacité à augmenter ses prix pour compenser la hausse des matières premières et de l’énergie - et a confirmé ses objectifs, entraînant un très fort bond du titre en Bourse.

Vers 9h40, le titre gagne 12,05% à 11,72 euros alors que l‘indice européen de la chimie est quasi-stable.

Le groupe de chimie de spécialités a répété que “dans les conditions économiques actuelles, l’écart entre l‘Ebitda récurrent de 2008 et celui généré en 2007 devrait être inférieur à 5%” et que son résultat net par action devrait progresser en 2008.

Au 2e trimestre, Rhodia a enregistré un bénéfice net de 35 million d‘euros (contre 3 millions un an plus tôt), un Ebitda (excédent brut d‘exploitation) récurrent en baisse de 4,6% à 187 millions, un résultat opérationnel de 115 millions (stable) et un chiffre d‘affaires de 1.227 (+0,4%).

Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 32,5 millions d‘euros, un Ebitda récurrent de 175 millions et un chiffre d‘affaires de 1.260 millions.

“La publication ressort supérieure aux attentes et rassure sur la capacité du groupe à compenser les hausses de coûts matières-énergies par des hausses de prix”, a souligné dans une note Eric Ravary, de CM-CIC Securities.

Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes anticipaient un Ebitda récurrent 2008 en fort recul à 677 millions d‘euros et prévoyaient ainsi pour certains une révision à la baisse des objectifs du groupe.

A structure et taux de conversion constants, le chiffre d‘affaires de Rhodia a progressé de 5% au 2e trimestre, l‘Ebitda récurrent de 1,1% et le résultat opérationnel de 16%.

Le chiffre d‘Affaires a notamment bénéficié d‘un effet positif de 8,1% de hausses de prix mais avec des volumes comparables à ceux du 2e trimestre 2007. L‘effet de change est pour sa part ressorti à -3,5%.

FAIRE FACE AUX MATIERES PREMIERES

L‘excédent brut d‘exploitation récurrent, à structure et taux de conversion constants, a été marqué par une augmentation des prix de 95 millions d‘euros qui ont fait mieux que compenser les 78 millions de hausse des coûts des matières premières et de l’énergie.

“Nous avons subi au second trimestre 78 millions d‘euros d‘effets liés aux hausses de prix des matières premières. Sur le 1er semestre, c‘est 135 millions d‘euros, soit plus que l‘effet des hausses de matières premières de toute l‘année 2007”, a souligné lors d‘une conférence téléphonique Jean-Pierre Clamadieu, P-DG de Rhodia.

En 2007, le coût additionnel des matières premières avait atteint 120 millions d‘euros par rapport à 2006. “Mon sentiment aujourd‘hui, c‘est que (les hausses des matières premières) seront supérieures à 300 millions d‘euros” sur 2008, a-t-il ajouté.

“Le ‘business’ dans lequel le niveau de challenge est le plus élevé est probablement celui des polyamides (...) face à une concurrence américaine qui bénéficie à la fois d‘un taux de change favorable et de matières premières qui sont aujourd‘hui moins chères aux Etats-Unis qu‘en Europe”, a également souligné Jean-Pierre Clamadieu.

”Au-delà des polyamides, tous les autres ‘business“ affichent un niveau de performances qui est tout à fait satisfaisant”, a-t-il ajouté.

“Nous opèrerons dans la deuxième partie de l‘année dans un contexte de matières premières élevées avec de nouveaux challenges sur un certain nombre de nos métiers. Nos continuons à prévoir un niveau de demande satisfaisant sur les marchés que nous servons, nous ne voyons pas à ce stade de signe concret et précis de ralentissement sur nos marchés”, a également dit le P-DG de Rhodia.

PROBABLE HAUSSE DU DIVIDENDE

Interrogé sur le dividende au titre de 2008, il a déclaré : “La confirmation du fait que le résultat net sera supérieur en 2008 à ce qu‘il a été en 2007 ne peut que nous pousser (dans notre politique de versement d‘un dividende). Nous verserons un dividende qui devrait être en croissance en 2008.”

Le résultat financier du groupe au 2e trimestre s‘est établi à -56 millions d‘euros et sa dette nette s‘inscrit en hausse à 1.570 millions au 30 juin 2008.

Le besoin en fonds de roulement a augmenté de 64 millions d‘euros par rapport au premier trimestre en raison de l‘augmentation des prix et de l‘impact du démarrage d‘un nouveau logiciel de gestion aux Etats-Unis, ce qui a entraîné un flux de trésorerie disponible négatif de 15 millions.

Rhodia a toutefois souligné qu‘il s‘attendait à un “niveau élevé” de flux de trésorerie disponible au deuxième semestre et à une réduction de sa dette nette par rapport à fin 2007, notamment grâce à la cession de son activité Isocyanates./BM

Pour lire le tableau des résultats, cliquer sur [ID:nWEA3748]

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below