LEAD 2 M6 vise une légère croissance de ses recettes pub en 2008

mardi 4 mars 2008 18h42
 

 (Actualisé avec la conférence avec les analystes)
 
 par Cyril Altmeyer
 PARIS, 4 mars (Reuters) - M6 (MMTP.PA: Cotation) anticipe une "légère"
hausse de ses recettes publicitaires en 2008, dans un marché où
la visibilité est faible, et espère accélérer la croissance de
son chiffre d'affaires consolidé, a déclaré mardi Nicolas de
Tavernost, le président de son directoire.
 "Nous prévoyons une légère croissance des recettes
publicitaires pour M6 en 2008, et plus pour les chaînes
numériques", a-t-il dit lors d'un déjeuner de presse à
l'occasion de la publication des résultats annuels du groupe.
 En 2007, les recettes publicitaires du groupe ont augmenté
de 6,9%, dont 4% pour la chaîne M6 et 51,1% pour les chaînes
numériques (W9, Paris Première et Teva).
 "Je ne veux pas donner de chiffres trop précis aujourd'hui
parce que, très franchement, nous n'en savons rien", a-t-il
ajouté. "Compte tenu du premier trimestre qui n'est pas bon, on
ne s'attend pas à une croissance importante du marché
publicitaire pour les chaînes de télévision historiques en
2008".
 A la question de savoir si le groupe parviendrait à
accélérer la croissance de son chiffre d'affaires consolidé
comparé au rythme de 5,7% enregistré en 2007, il a répondu : "Je
pense que l'on devrait faire mieux. Mais cela dépendra beaucuop
des acquisitions". 
 Il a précisé que M6 avait en vue une acquisition dans
internet pour un montant "à deux chiffres". Dans ce secteur, M6
possède déjà la site de commerce en ligne Mistergooddeal.com.
 Nicolas de Tavernost a également déclaré que M6 n'était pas
intéressé par une acquisition dans la télévision numérique
terrestre (TNT), au contraire de TF1 (TFFP.PA: Cotation), ni par
Towercast, diffuseur dont NRJ (SONO.PA: Cotation) envisage d'ouvrir le
capital.
 Le président du directoire de M6 a dit prévoir en outre une
hausse du coût de la grille de la chaîne M6 à 365-375 millions
d'euros cette année - dont quelques 50 millions pour les droits
de retransmission de l'Euro 2008 de football - comparé à 299
millions en 2007.
 Le coût de la grille a baissé de 1,1% l'année dernière
comparé à 2006, lorsque M6 avait investi 30,5 millions d'euros
lié à la retransmission de la Coupe du monde de football. 
 Pour 2009, Nicolas de Tavernost a précisé aux analystes que
M6 n'excluait pas de maintenir son coût de la grille au même
niveau qu'en 2008, voire de l'augmenter, malgré l'absence de
grand événement sportif à diffuser.
 "Nous avons la volonté d'investir dans les programmes",
a-t-il souligné, commentant son indication de 400 millions de
coût de grille pour 2012.
 
 IMPACT DE LA SUPPRESSION DE LA PUB SUR FRANCE TV
 Comme TF1 (TFFP.PA: Cotation), M6 devrait bénéficier du projet de
suppression, totale ou partielle, de la publicité sur France
Télévisions à partir du 1er janvier 2009, selon le voeu du
président de la République Nicolas Sarkozy. La commission
présidée par Jean-François Copé devrait rendre un rapport
d'étape à la mi-avril et ses conclusions finales le 31 mai.
 Nicolas de Tavernost a chiffré à environ 70 millions d'euros
l'impact positif qu'aurait sur M6 la suppression totale de la
publicité sur France Télévisions en 2008, en se basant sur des
recettes publicitaires nettes de 600 millions d'euros pour les
chaînes publiques, si l'on exclut divers éléments comme le
parrainage et les frais de régie.
 "Sur ces 600 millions d'euros, il devrait y en avoir les
deux-tiers pour la télévision, dont 200 millions d'euros sur les
nouvelles chaînes et 200 millions pour les chaînes historiques",
a-t-il expliqué, anticipant que deux-tiers de ces 200 millions
aillent à TF1 et un tiers à M6, soit environ 70 millions
d'euros. 
 Nicolas de Tavernost a également dit prévoir un doublement
du chiffre d'affaires de W9 en 2008 comparé aux 25,8 millions
d'euros réalisés en 2007 avec un objectif de 110 à 120 millions
d'ici deux à trois ans. Mais il n'attend pas d'équilibre du
résultat opérationnel courant pour cette chaîne d'ici cette
échéance, après une perte de huit millions l'année dernière. 
 L'action M6 a clôturé en baisse de 3,78% à 14,52 euros
sous-performant l'indice des médias  (-1,4%). Oddo
Securities a abaissé sa recommandation sur le titre d'"achat" à
"accumuler" jugeant les résultats annuels "sans surprise".
 M6 a publié lundi soir un résultat opérationnel courant 2007
en ligne avec les attentes à la faveur d'une hausse de 6,9% de
ses recette publicitaires et annoncé le versement d'un dividende
d'un euro contre 0,95 euro en 2006. (Plus de détails
[ID:nL03309727])
 "Même si M6 devrait profiter de sa couverture de l'Euro
2008, le marché publicitaire est impacté négativement par les
pressions sur les consommateurs, la hausse des prix à la
production et la vigueur de l'euro", écrit de son côté UBS dans
une note.
 RTL Group AUDK.LUAUDK.DE, filiale de Bertelsmann
[BERT.UL], détient 48,6% du capital de M6 et l'homme d'affaires
belge Albert Frère 5% via la Compagnie nationale à portefeuille
(CNP) NAT.BR, selon le site internet du groupe. /CA/PD
 (Cyril Altmeyer)