4 mars 2008 / 07:45 / il y a 9 ans

LEAD 2 Adecco - Retour à la normale prévu en France à la mi-2008

Complété avec les déclarations du DG, des analystes et le cours de bourse)

ZURICH, 4 mars (Reuters) - Adecco ADEN.VX se veut relativement optimiste pour la France, qui représente 30% de son chiffre d'affaires après un exercice 2007 conforme aux attentes.

"Nous sommes tout près de rattrapper nos concurrents. Nous prévoyons dès le milieu de l'année un retour à la moyenne du marché, qui croît en France de 1 à 2%", a déclaré mardi le directeur général Dieter Scheiff lors d'une interview accordée à Reuters.

Adecco a enregistré dans l'Hexagone une baisse de 1% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre mais la marge d'exploitation s'est améliorée de 40 points. La direction a dû provisionner 15 millions d'euros en raison d'une enquête des autorités de la concurrence au sujet de deux filiales.

Au Royaume-Uni, où la direction anticipe également une croissance légèrement inférieure au marché en début d'année, une amélioration est attendue au premier semestre. Le chiffre d'affaires a baissé outre-Manche de 6% lors des trois derniers mois pour une marge nulle.

Toutefois, le marché restera faible aux Etats-Unis et au Canada "mais c'est difficile à prédire", a prévenu le directeur général qui ne prévoit pas de récession globale. Le chiffre d'affaires dans la région s'est réduit de 6% au dernier trimestre et la marge d'exploitation a reculé de 20 points sur un an.

Le rayon de soleil viendra d'Asie et plus spécialement du Japon, où Dieter Scheiff se dit "très content de la performance au quatrième trimestre". La demande devrait en outre rester vigoureuse.

Au niveau du groupe, Adecco veut porter sa marge d'exploitation à plus de 5% d'ici à 2009 et afficher une rentabilité des capitaux investis (ROCE) supérieure à 25%.

L'objectif d'une progression annuelle du chiffre d'affaires de 7 à 9% en moyenne au cours des années à venir est maintenu. "Mais selon toute vraisemblance, nous ne l'atteindrons pas cette année", alors que l'objectif de marge de plus de 5% est à portée, a précisé Dieter Scheiff lors d'une conférence de presse bilan à Zurich.

DES MARGES EN HAUSSE SENSIBLE

Ces prévisions ont été faites alors que le groupe a publié une performance sans surprise, tant sur l'année que sur le trimestre. Le bénéfice net a reculé un peu moins que prévu à 150 millions d'euros lors du quatrième trimestre alors que les analystes en attendaient 145 millions.

Le chiffre d'affaires a progressé de 2% à 5.375 millions d'euros, a indiqué dans un communiqué le leader mondial du travail temporaire, alors que le consensus le voyait à 5.377 millions.

Le résultat opérationnel, en hausse de 11% à 246 millions, a fait légèrement mieux que les 229 millions prévus.

Sur l'année, le résultat net a progressé de 20% à 735 millions alors que les marchés en attendaient 730 millions. Le chiffre d'affaires, en hausse de 4% à un peu plus de 21 milliards, est ressorti légèrement inférieur au consensus qui le donnait à 21,09 milliards.

Quant à l'Ebit, il a progressé de 28% à 1.054 millions pour des prévisions de 1.037 millions. La marge a bondi de 100 points à 5% suite à la baisse des charges sociales dans l'Hexagone.

Les modifications apportées aux modalités de calcul des cotisations sociales en France ont également contribué à doper la marge brute de 120 points à 18,6%.

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale de verser un dividende de 1,50 franc par action au titre de l'exercice écoulé, après 1,20 franc un an plus tôt.

Fabian Baumann chez Landsbanki Kepler rappelle que Manpower (MAN.N) et Vedior VDOR.AS ont enregistré en France des croissances respectives de 5,1% et 8% au quatrième trimestre mais estime que l'action est trop bon marché, surtout avec des perspectives qui ne souffrent pas du sentiment négatif actuel.

Si Scott Weldon chez Vontobel estime aussi que ce n'est pas cette année que le groupe atteindra son objectif de croissance à moyen terme en raison du tassement aux Etats-Unis, la banque privée Wegelin apprécie les marges en forte hausse.

L'action d'Adecco, qui a perdu plus de 12% depuis janvier après une chute de 26% en 2007, abandonne la majeure partie de ses gains d'ouverture pour ne sauver que 0,09% à 53,90 francs vers 09h45 GMT. L'indice du marché élargi .SSHI cède 0,18%. /PS/SK

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below