4 février 2008 / 07:57 / il y a 10 ans

LEAD 2 Ryanair - Baisse du bénéfice, mise en garde pour 2008/09

(complété avec le cours de Bourse, un commentaire d'analyste et un autre d'un responsable de Ryanair)

DUBLIN, 4 février (Reuters) - La compagnie low cost Ryanair (RYA.I)(RYA.L) a fait état lundi d'une chute de 27% de son bénéfice trimestriel, plus forte qu'attendu, maintenu ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice mais prévenu que ses résultats risquaient de baisser de jusqu'à 50% sur l'exercice suivant, en raison de mauvaises conditions de marché.

Dans les premiers échanges, le titre Ryanair dégringole de 11,6% à 3,18 euros à la Bourse de Dublin.

RESULTATS: La première low cost européenne a dégagé sur les trois mois à fin décembre, troisième trimestre de l'exercice, un bénéfice net en repli à 35 millions d'euros en raison d'une baisse de près de 5% de ses tarifs d'hiver, contre 48 millions un an plus tôt.

Le résultat correspond à la plus basse des estimations des dix analystes interrogés par Reuters, dont la moyenne donnait 41,8 millions d'euros.

Le bénéfice net du groupe irlandais exclut un gain exceptionnel de 12,1 millions d'euros tiré de la cession de cinq Boeing 737-800.

PREVISIONS: Ryanair table toujours sur une hausse de 17,5% de son bénéfice net pour l'exercice en cours, qui s'achève fin mars.

Il a cependant averti qu'il y avait une "chance significative" que son bénéfice recule durant l'exercice 2008/2009.

"Le secteur européen des compagnies aériennes fait actuellement face à une de ces baisses cycliques, avec la possibilité d'une conjonction d'éléments négatifs: des prix pétroliers plus élevés, une demande faible, une livre sterling en baisse et des coûts accrus", écrit la compagnie dans son communiqué de résultats.

Dans le scénario le plus optimiste, le bénéfice pourrait croître de 6% à 500 millions d'euros au prochain exercice, si le prix moyen du billet reste stable et le brut léger américain CLc1 redescend à 75 dollars le baril, contre près de 89 dollars actuellement.

"Mais dans notre scénario le plus prudent, si le prix du baril reste à 85 dollars et si le moral des ménages et la faiblesse de la livre conduisent à une baisse de 5% du prix moyen du billet, le bénéfice du prochain exercice pourrait alors reculer de jusqu'à 50% à 235 millions d'euros (hors bénéfices tirés des ventes d'avions)", ajoute Ryanair dans son communiqué.

RACHAT D'ACTIONS: Le groupe entend consacrer jusqu'à 200 millions d'euros à des rachats de titres, ce qui représenterait, au cours actuel, 3% du capital de Ryanair.

COMMENTAIRE D'ANALYSTE: "Il n'y a aucune visibilité (sur les résultats), il ne s'agit pour l'instant que de suppositions", estime Ross McEvoy, analyste chez Bloxham.

REDUCTION DE COUTS: Ryanair juge être en meilleure position que la plupart de ses concurrents pour faire face à un marché difficile et le groupe entend réduire davantage ses coûts alors que les aéroports offrent des rabais, en raison de la baisse de la demande.

"Nous prévoyons des économies importantes dans les coûts aéroportuaires", a déclaré ainsi à Reuters Michael Cawley, directeur général adjoint de Ryanair.

PARCOURS BOURSIER: L'action a perdu 18% depuis le début de l'année sur des craintes concernant l'impact sur ses résultats de la hausse des coûts du carburant et de sa couverture de risque limitée en la matière pour l'exercice débutant en avril.

"Nous demeurons essentiellement non couverts pour l'année prochaine", a déclaré à ce propos lundi la compagnie. /GG/SD

Paul Hoskins, version française Gilles Guillaume et Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below