LEAD 1 France Tel-Acquisitions modestes dans les prochains mois

mercredi 2 juillet 2008 11h19
 

par Cyril Altmeyer

PARIS, 2 juillet (Reuters) - Le prix espéré par TeliaSonera TLSN.ST correspondait davantage à une offre offensive avec des restructurations à la clé, a déclaré mercredi Didier Lombard, P-DG de France Télécom FTE.PA, précisant que son groupe effectuerait des acquisitions plus modestes dans les prochains mois.

L'opérateur français a renoncé lundi à son projet d'environ 26 milliards d'euros sur le groupe nordique, faute d'accord sur les modalités financières d'une opération peu appréciée d'analystes qui pointaient le manque de synergies.

"Un accord amical doit être fait dans des conditions amicales (...). Le conseil de TeliaSonera n'a pas trouvé que nos conditions, même améliorées, étaient suffisantes", a-t-il dit lors d'un forum sur les télécoms organisé par Les Echos.

"Le prix espéré par le conseil de TeliaSonera correspondait plus à une opération offensive, c'est-à-dire avec des restructurations peut-être un peu violentes, ce que je ne souhaitais pas faire", a-t-il ajouté.

L'offre proposée le 5 juin par France Télécom comportait un mix de 52% en numéraire équivalant à 63 couronnes suédoises et de 48% sur le base d'un échange de trois actions nouvelles France Télécom pour 11 actions existantes TeliaSonera. L'opérateur nordique, dont l'Etat suédois est le premier actionnaire avec 37,3% du capital, l'a rejetée, la jugeant sous-évaluée.

Didier Lombard a expliqué la décision de France Télécom de renoncer à son projet d'offre parce qu'une amélioration se serait heurtée au respect de ses objectifs d'endettement, mais aussi pour ne pas sanctionner davantage les actionnaires. L'action France Télécom avait chuté de 21% depuis la publication d'une fuite sur son intérêt pour le groupe nordique dans le Figaro le 16 avril, avant de rebondir depuis lundi. Elle prend encore 1,57% à 19,46 euros mercredi vers 11h15.

"Dans l'état des marchés, c'était un peu difficile de continuer (...). Le dossier est fermé et bien fermé. On va refaire des choses plus modestes dans les prochains mois", a-t-il dit.

  Suite...