Safran cède sa téléphonie mobile au fonds Sofinnova - presse

mercredi 30 juillet 2008 22h27
 

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Safran (SAF.PA: Cotation) annoncera jeudi la cession de son pôle de téléphonie mobile au fonds d'investissement français Sofinnova, qui aura un impact négatif de 220 millions d'euros sur ses comptes 2008, écrivent les Echos dans leur édition de jeudi.

Une porte-parole de Safran a déclaré à Reuters que le groupe avait l'intention de publier jeudi matin un communiqué concernant une solution pour sa division de mobiles, sans confirmer l'information figurant en une du quotidien économique transmise mercredi soir à Reuters.

Sofinnova, qui a conclu un accord de sous-traitance auprès de l'usine de Fougères, créera une société spécialisée dans la conception de terminaux pour le compte de tiers, précisent Les Echos, ajoutant que seuls 310 des 700 salariés des centres de développement de Sagem Mobiles seront repris, tandis que les 400 autres seront reclassés.

Safran avait annoncé lors de la publication de ses résultats annuels à la mi-février qu'il entendait remédier aux problèmes de sa division de téléphonie mobile en difficulté, peu après avoir cédé son pôle haut débit au fonds d'investissement The Gores Group pour une valeur d'entreprise de 383 millions d'euros.

Le groupe dirigé par Jean-Paul Herteman était désireux de s'attaquer à un sujet d'inquiétude des investisseurs depuis sa création en 2004, fruit de la fusion entre le motoriste aéronautique Snecma et l'électronicien Sagem.

Le pôle mobiles avait accusé une perte de 121 millions en 2007 contre une perte de 181 millions en 2006. Morgan Stanley avait évalué l'époque la charge de la cession des activités mobiles à quelque 70 millions d'euros. /CA

(Cyril Altmeyer)