LEAD 1 France/Auto-Recul de 5,5% des immatriculations en janvier

vendredi 1 février 2008 13h44
 

PARIS, 1er février (Reuters) - Les immatriculations de voitures particulières neuves ont reculé de 5,5% sur un an en France en janvier, un net renversement de tendance par rapport au bond de 21,2% enregistré un mois auparavant.

La performance du dernier mois de l'année 2007 avait toutefois été largement dopée par la perspective du nouveau système de bonus-malus désormais en vigueur depuis le 1er janvier.

A nombre de jours ouvrables comparables, soit 22 jours, 162.153 véhicules ont été immatriculés en janvier, d'après les chiffres transmis vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Au total, 199.725 nouveaux véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de cinq tonnes) ont été recensés, ce qui représente une baisse de 5,4%.

Les immatriculations du groupe Renault (RENA.PA: Cotation) ont diminué de 3,1% après avoir reculé de 3% sur l'année 2007. Celles de PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA: Cotation) se sont appréciées de 6,7% après une progression de 2% l'an dernier.

Si les ventes en volume des marques Peugeot (+5,1%) et Citroën (+8,6%) s'inscrivent toutes deux en hausse, la baisse de celles du groupe Renault a été légèrement compensée par la très forte augmentation observée chez Dacia.

La marque qui fabrique la voiture à bas coût Logan a vu ses immatriculations grimper de 153,4%, pour un volume encore modeste sur le marché français de 4.557 unités, tandis que celles de la marque au Losange ont baissé de 10,4%.

Les constructeurs français ne sont pas les seuls à avoir constaté une diminution en ce début d'exercice. Après un très solide mois de décembre, les marques étrangères ont connu une forte correction.

Volkswagen, le premier constructeur automobile européen, a vu ses immatriculations reculer de 14,5%, BMW (BMWG.DE: Cotation) de 8%, Daimler (DAIGn.DE: Cotation) de 28,4%, Toyota (7203.T: Cotation) de 27,3% et Hyundai (005380.KS: Cotation) de 43,6%.

Les seules progressions notables se situent du côté de l'italien Fiat FIA.MI (+14,4%) et du japonais Nissan (7201.T: Cotation) (12,4%), constructeur contrôlé à 44% par Renault.   Suite...