1 mai 2008 / 23:05 / il y a 9 ans

LEAD 1 USA - Le marché automobile continue de reculer

par David Bailey

DETROIT, 1er mai (Reuters) - Les ventes de voitures aux Etats-Unis sont tombées en avril à leur plus bas niveau depuis plus de 15 ans en rythme annualisé, un recul qui pénalise d'autant plus les constructeurs qu'il concerne d'abord les modèles les plus rentables.

Pour les "trois grands" de Detroit - General Motors (GM.N), Ford (F.N) et Chrysler [CBS.UL] - les ventes ont été encore plus mauvaises que prévu sur le mois écoulé: GM affiche une chute de 23%, Ford de 19% et Chrysler de près de 30%.

Mais leurs concurrents asiatiques ne sont pas à l'abri: Toyota (7203.T) a vu ses ventes reculer de 5% et Nissan (7201.T) accuse un repli de près de 2%.

La plupart de ces chiffres tiennent compte du fait que le mois écoulé a compté deux jours de vente de plus qu'avril 2007.

Au total, selon les calculs de Reuters, les ventes ont reculé de 14,2% sur un an, à 1,245 million de véhicules en avril.

"Personne n'est immunisé contre la baisse", résume Jesse Toprak, analyste d'Edmunds.com, une société d'études spécialisée dans l'automobile.

Les chiffres mensuels des ventes de voitures sont l'un des premiers indicateurs disponibles sur l'évolution de la consommation aux Etats-Unis et les investisseurs les étudient avec attention depuis le début de l'année pour tenter de jauger le risque d'une récession de la première économie mondiale.

Selon les chiffres publiés par les principaux constructeurs pour avril, le marché automobile américain est retombé sur le mois écoulé à 14,7 millions de véhicules en rythme annualisé, son plus bas niveau depuis le début des années 1990.

De plus, les acheteurs continuent de se détourner des 4x4, pickup et autres "SUV" (sport-utility vehicles), qui génèrent de fortes marges, au profit de modèles moins chers et moins gourmands en carburant, mais aussi moins rentables pour les constructeurs.

Cette évolution pourrait donc se traduire pour ces derniers par une baisse des profits plus marquée que celle des ventes.

Pour Toyota, dont les ventes baissent pour le cinquième mois consécutif, la chute des volumes des gros modèles comme le FJ Cruiser ou le Tundra, occulte ainsi la progression de modèles plus petits, comme la Yaris, ou la Prius, sa berline à moteur hybride.

LE POINT BAS AU DEUXIEME TRIMESTRE ?

"Nous sommes au deuxième trimestre et il est évident que l'économie américaine traverse toujours une période de difficultés", a commenté Bob Carter, directeur de Toyota aux Etats-Unis.

Tous les grands constructeurs ont revu à la baisse ces dernières semaines leurs prévisions pour le marché américain en 2008.

Toyota anticipe désormais des ventes annuelles pour l'ensemble du secteur situées dans le bas de la fourchette de 15 à 16 millions d'unités, contre 16,1 millions l'an dernier. Il prévoit pour lui-même une quasi-stagnation des ventes.

Sur l'ensemble du premier trimestre, le marché automobile américain est tombé à 15,2 millions d'unités en rythme annuel et Ford comme GM s'attendent à ce que le deuxième trimestre marque le point bas du cycle actuel.

Le prix de l'essence ordinaire à la pompe a inscrit un nouveau record jeudi, à plus de 3,62 dollars le gallon selon l'association d'automobilistes AAA.

La tendance persistante des acheteurs à se tourner vers des voitures plus petites et plus sobres a favorisé les constructeurs japonais, comme Toyota et Honda. Ce dernier a retardé la publication de ses chiffres d'avril en raison d'un problème technique mais il a évoqué une hausse de 6% environ de ses ventes en données brutes.

Les constructeurs américains et étrangers fondent désormais leurs espoirs sur la baisse des taux d'intérêt et sur le plan de relance de l'économie, qui prendra au cours des semaines à venir la forme de chèques de plusieurs centaines de dollars envoyés à des dizaines de millions de foyers américains.

Ils espèrent ainsi une reprise des ventes au second semestre, que pourrait également favoriser un repli durable des cours du pétrole.

En attendant, ils ont augmenté les remises aux Etats-Unis, de 1,9% en moyenne en avril par rapport à l'an dernier, les portant à 2.449 dollars par véhicule selon Edmunds. Mais ces gestes commerciaux concernent davantage les gros modèles que les petits.

D'une année sur l'autre, les remises sont orientées en baisse chez Chrysler et Nissan, en légère hausse chez Ford et en hausse plus nette chez GM, Honda et Toyota, précise Edmunds. /MA

Tableau des ventes [ID:nN01466105]

Version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below