USA - Le marché automobile continue de reculer

vendredi 2 mai 2008 00h20
 

par David Bailey

DETROIT, 1er mai (Reuters) - Les ventes de voitures aux Etats-Unis sont tombées en avril à leur plus bas niveau depuis plus de 15 ans en rythme annualisé, un recul qui pénalise d'autant plus les constructeurs qu'il concerne d'abord les modèles les plus rentables.

Pour les "trois grands" de Detroit - General Motors (GM.N: Cotation), Ford (F.N: Cotation) et Chrysler [CBS.UL] - les ventes ont été encore plus mauvaises que prévu sur le mois écoulé: GM affiche une chute de 23%, Ford de 19% et Chrysler de près de 30%.

Mais leurs concurrents asiatiques ne sont pas à l'abri: Toyota (7203.T: Cotation) a vu ses ventes reculer de 5% et Nissan (7201.T: Cotation) accuse un repli de près de 2%.

La plupart de ces chiffres tiennent compte du fait que le mois écoulé a compté deux jours de vente de plus qu'avril 2007.

"Personne n'est immunisé contre la baisse", résume Jesse Toprak, analyste d'Edmunds.com, une société d'études spécialisée dans l'automobile.

Les chiffres mensuels des ventes de voitures sont l'un des premiers indicateurs disponibles sur l'évolution de la consommation aux Etats-Unis et les investisseurs les étudient avec attention depuis le début de l'année pour tenter de jauger le risque d'une récession de la première économie mondiale.

Selon les chiffres publiés par les principaux constructeurs pour avril, le marché automobile américain est retombé sur le mois écoulé à 14,7 millions de véhicules en rythme annualisé, son plus bas niveau depuis le début des années 1990.

De plus, les acheteurs continuent de se détourner des 4x4, pickup et autres "SUV" (sport-utility vehicles), qui génèrent de fortes marges, au profit de modèles moins chers et moins gourmands en carburant, mais aussi moins rentables pour les constructeurs.   Suite...