1 avril 2008 / 23:40 / il y a 9 ans

LEAD 1 USA - Ventes automobiles -4,7% en mars, Nissan en hausse

par David Bailey

DETROIT, 1er avril (Reuters) - Le marché automobile aux États-Unis s'est contracté de 4,7% en mars, entraîné par une chute de 13% des ventes de General Motors (GM.N), et termine termine ainsi le premier trimestre sur une note morose à cause des retombées persistantes de la crise du logement, du durcissement des conditions de crédit et des prix à la pompe.

Les ventes en volume sont tombées à 1.364.820 véhicules le mois dernier. En rythme annualisé CVS, elles ressortent à 15,19 millions d'unités contre 15,20 millions attendu et 15,30 millions le mois précédent.

Le japonais Toyota (7203.T), deuxième constructeur sur le sol américain derrière GM, a indiqué de son côté que ses ventes avaient diminué de 3,4%.

Il a également prévenu qu'il serait contraint, au vu de la performance du trimestre écoulé, d'abaisser ses prévisions annuelles de ventes aux États-Unis après avoir réduit sa production de 4X4.

Les ventes de Ford (F.N) ont reculé de 7,6% et celles de Chrysler LLC ont diminué de 13,2%.

Deux autres japonais, Honda (7267.T) et Nissan (7201.T), ont en revanche tiré leur épingle du jeu avec des gains respectifs de 4,2 et 3,6%.

UN REDEMARRAGE CET ETE LOIN D'ETRE ACQUIS

Ces derniers résultats soulignent que le secteur automobile américain reste prisonnier d'une tendance relativement défavorable - particulièrement sensible chez les géants de Detroit - et la question de l'amélioration de l'économie aux États-Unis au second semestre, et donc celle d'un rebond de la demande automobile, reste posée.

GM et Toyota ont tous deux déclaré croire à une stabilisation du marché sur le trimestre qui commence, puis à un redressement progressif de la tendance plus l'on approchera de 2009 grâce à un possible retour de la confiance des consommateurs après les nombreuses contrariétés du mois de mars.

"Je pense que le maillon faible, c'est le moral du consommateur", a déclaré Mark LaNeve, directeur des ventes chez GM.

"On a la crise des crédits immobiliers. Les mauvaises nouvelles en général. Les candidats à la présidentielle qui nous disent à quel point la situation est difficile. Et les problèmes de la banque Bear Stearns", résume-t-il.

Les ventes de pick-ups et de 4X4 ont de nouveau baissé en mars, les automobilistes continuant par ailleurs de leur préférer les berlines de plus petite taille et en général les modèles moins gourmands en carburant en raison du niveau des prix à la pompe.

Sur l'ensemble de 2007, les ventes automobiles aux États-Unis ont baissé de 2,5% à 16,15 millions, deuxième année consécutive de contraction du marché.

Pour 2008, les analystes du secteur ont révisé en baisse leurs projections dans une fourchette allant d'un peu moins de 15 millions de véhicules à environ 15,5 millions.

Toyota a indiqué qu'à ses yeux, il était clair que le marché n'atteindrait pas la barre des 16 millions d'unités cette année.

Ford a enfoncé le clou en déclarant ne pas tabler sur une reprise substantielle de l'économie américaine.

"De nombreuses incertitudes demeurent sur tous les grands problèmes, en particulier sur la disponibilité du crédit pour les consommateurs. Je pense à ce stade que le prochain trimestre sera pour nous le plus difficile de l'année", a prévenu le constructeur.

Les ventes des grands groupes automobiles ont été ajustées pour tenir compte de la présence de deux jours ouvrables de moins le mois dernier qu'en mars 2007. /GG

Tableau des ventes par constructeur [ID:nN01313870] (version française Gilles Guillaume)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below