France/BTP - Les grands chantiers arrivent, trop tard pour 2010

vendredi 11 décembre 2009 12h04
 

* Rendez-vous les 14 et 15 décembre pour deux projets de LGV

* Ces chantiers emblématiques du plan de relance tardent à voir le jour

* Les grands projets ne suffisent pas à assurer l'activité

par Gilles Guillaume

PARIS, 11 décembre (Reuters) - Les géants français du BTP seront tous sur les rangs la semaine prochaine pour deux appels d'offres de grands chantiers du plan de relance, dont les travaux risquent cependant d'arriver trop tard pour sauver une année 2010 qui s'annonce difficile pour la filière.

Vinci (SGEF.PA: Cotation), Bouygues (BOUY.PA: Cotation) et Eiffage (FOUG.PA: Cotation) remettront mardi leurs dernières offres pour la ligne ferroviaire à grande vitesse Sud Europe Atlantique (SEA), un tronçon de 340 kilomètres qui devrait permettre de gagner une heure entre Tours et Bordeaux.

Le lendemain, les mêmes déposeront leurs premières offres pour la LGV Bretagne Pays de Loire, qui devrait réduire de 37 minutes la durée d'un trajet Paris-Rennes.

Les deux projets, qui pèsent en tout dix milliards d'euros - sept milliards et trois milliards respectivement - figuraient dans le discours de Douai prononcé le 4 décembre 2008 par Nicolas Sarkozy, au coeur de la crise financière. Avec deux autres chantiers de LGV, ils sont les fers de lance du volet infrastructures du plan de relance, auquel l'État consacrera presque la moitié de l'enveloppe totale annoncée il y a un an.   Suite...