Galileo - Astrium (EADS) aurait été écarté d'un contrat

mercredi 9 décembre 2009 09h06
 

PARIS, 9 décembre (Reuters) - Astrium, la division spatiale du géant européen d'aéronautique et de défense EADS EAD.PA, n'aurait pu remporter un lot du contrat des satellites prévus pour le dispositif de radionavigation Galileo, écrivent Les Echos mercredi.

Le système de navigation, destiné à offrir une alternative au GPS américain, prévoit la construction de 22 satellites, quatre ayant déjà été assemblés. Or, selon le quotidien économique, qui cite des "sources concordantes", le groupe allemand OHB (OHBG.DE: Cotation) aurait été retenu pour livrer huit appareils.

"La décision devrait être validée lors d'une réunion ESA (Agence spatiale européenne, ndlr)-Commission européenne mais celle-ci n'a toujours pas eu lieu devant les tentatives d'Astrium pour faire inverser la décision", expliquent Les Echos.

"Pour espérer gagner les 14 autres satellites, Astrium devra en effet s'aligner sur les prix de son concurrent", ajoute le journal.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Astrium pour un commentaire.

(Matthias Blamont)