Neopost revoit en baisse son objectif de CA 2009

mardi 1 décembre 2009 20h07
 

PARIS, 1er décembre (Reuters) - Le groupe Neopost a révisé mardi en baisse son objectif de chiffre d'affaires 2009 en raison de l'amélioration moins forte que prévu de ses ventes d'équipements.

Dans un communiqué, le spécialiste des machines et des solutions logistiques pour le courrier confirme néanmoins que sa marge opérationnelle courante devrait être au moins égale cette année à celle de 25,7% qu'il a enregistrée en 2008.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de Neopost a reculé de 2,2% à 215,2 millions (+1,0% hors effets de changes). Sur neuf mois, il reste stable à 672,6 millions (-0,9% hors changes). "L'activité du troisième trimestre confirme les signes de raffermissement observés précédemment en Amérique du Nord et au Royaume-Uni et atteste la stabilisation des ventes d'équipements en Europe Continentale et une reprise des ventes à l'Export", observe Neopost, dont les revenus récurrents continuent à croître "à un rythme soutenu".

Cependant, ajoute le groupe, "l'amélioration des ventes d'équipements est un peu moins forte que prévu, elle ne sera pas suffisante pour atteindre l'objectif de croissance de chiffre d'affaires 2009 annoncé précédemment, à savoir une hausse de l'ordre de 1%, hors effets de change".

Dans ces conditions, le groupe vise désormais un chiffre d'affaires 2009 à taux de change constants proche de celui de l'an dernier.

Neopost précise également que son plan d'optimisation des structures, lancé début 2008, est en voie d'achèvement et confirme qu'il ne nécessitera pas de provision complémentaire. Ce plan doit générer à l'horizon 2010 des économies de l'ordre de 6 à 7 millions d'euros par an.

Le groupe a procédé mi-octobre à une émission d'Oceane d'un montant de 300 millions d'euros, à échéance 1er février 2015.

L'action Neopost, qui représente une capitalisation boursière de 1,8 milliard d'euros, a cédé 0,31% à 58,02 euros mardi à la Bourse de Paris avant la publication de ces chiffres. Le titre a cédé un peu plus de 10% depuis le début de l'année.

(Jean-Michel Bélot)

((Service économique. Tel 01 49 49 51 11. Reuters messaging : jean-michel.belot.reuters.com@reuters.net))