CORRECTION Le LSE affiche une baisse de ses résultats au S1

mercredi 25 novembre 2009 11h51
 

Au 4e paragraphe, bien lire "a chuté à 58%" au lieu de "a chuté de 58%"

LONDRES, 25 novembre (Reuters) - Le London Stock Exchange (LSE.L: Cotation) a fait état mercredi d'une chute de son bénéfice au titre de son premier semestre fiscal et a dit s'attendre à ce que la concurrence sur les marchés de capitaux demeure forte et les conditions de marché incertaines.

Le bénéfice imposable de l'opérateur de la Bourse de Londres a reculé à 79,4 millions de livres sterling (88,2 millions d'euros) pour les six mois clos à fin septembre, contre 127 millions de livres il y a un an, a déclaré le groupe, dont le chiffre d'affaires a baissé de 9% à 310,9 millions de livres.

"Des niveaux d'échanges moins élevés, combinés à une forte concurrence des nouvelles plates-formes de trading avec des politiques de prix agressives, ont contribué à réduire le chiffre d'affaires du trading actions, principale activité du groupe en repli", a déclaré le LSE dans un communiqué, ajoutant que les conditions de marché restaient incertaines.

La part de marché mensuelle du LSE au Royaume-Uni a chuté à 58% en octobre alors qu'elle avoisinait 96% en janvier 2008, selon des données Thomson Reuters sur les carnets d'ordres et les enchères, à la suite de l'ouverture du marché à la concurrence en 2007.

La Bourse londonienne a néanmoins souligné la bonne performance de ses activités de post-négociations ("post-trade"), d'information et de technologie, dont le chiffre d'affaires a augmenté pour représenter 53% des revenus d'ensemble du groupe.

"L'augmentation des volumes d'échanges permettra de soutenir les activités de post-trade bien que (...) la baisse des écarts de taux d'intérêt sur les marges pèseront sur le chiffre d'affaires de l'activité de compensation", a indiqué le LSE.

Ce dernier a dit que la demande pour les données en temps réels devrait rester sous pression dans la seconde partie de l'exercice, tandis que les autres activités d'information et l'activité technologique resteront robustes.

La Bourse de Londres a rappelé les niveaux record en matière de levées de fonds réalisées par les sociétés au premier semestre, "avec des flux d'émissions secondaires qui continueront à bien se comporter au second semestre et même après".   Suite...