Le britannique Heritage vend des champs pétroliers à Eni

lundi 23 novembre 2009 08h57
 

LONDRES, 23 novembre (Reuters) - Le groupe pétrolier britannique Heritage Oil HOIL.L a annoncé lundi qu'il s'était entendu avec Eni (ENI.MI: Cotation) pour lui céder ses intérêts en Ouganda pour un montant pouvant atteindre 1,5 milliard de dollars (1 milliard d'euros).

Eni, qui cherche à étendre sa présence en Afrique à travers des acquisitions, va ainsi débourser 1,35 milliard de dollars d'avance en numéraire plus une autre tranche de 150 millions en cash ou une participation dans un champ pétrolier d'une valeur similaire d'ici deux ans si certains conditions sont remplies.

Heritage, dont l'action a clôturé à 507,5 pence vendredi, a dit qu'il espérait finaliser cette transaction au premier trimestre 2010 dont une partie pourrait servir à verser un dividende exceptionnel de 75 à 100 pence par action.

Par ailleurs, Heritage, qui détient des actifs dans la région semi-autonome kurde en Iraq, a annoncé qu'il avait mis fin à ses discussions de fusions avec le turc Genel Energy, filiale du conglomérat Cukurova Group [CUKRO.UL].

(Tom Bergin, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)

((Service Economique. Tél 01 49 49 53 87. paris.equities@thomsonreuters.com. Reuters Messaging: alexandre.boksenbaum-granier.thomsonreuters.com@reuters.net))