L'Etat recapitalisera EDF si nécessaire, annonce Macron

jeudi 17 mars 2016 13h07
 

CIVAUX, Vienne, 17 mars (Reuters) - Emmanuel Macron a estimé jeudi que renoncer au projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point serait "une erreur" et annoncé que l'Etat français recapitaliserait EDF si nécessaire.

Dans une lettre aux salariés, le PDG du groupe a indiqué la semaine dernière qu'EDF ne s'engagerait définitivement dans la construction de deux réacteurs de type EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, que si l'Etat français sécurisait sa situation financière.

Le ministre de l'Economie, lors d'un déplacement à la centrale nucléaire de Civaux (Vienne), a également évoqué la possibilité pour l'Etat, qui détient 84,9% d'EDF, de faire des efforts en matière de dividende. Au titre de 2015, il s'est déjà engagé à le percevoir en actions nouvelles, ce qui évitera au groupe une sortie de cash de 1,8 milliard d'euros.

Emmanuel Macron a aussi indiqué qu'une ouverture du capital de RTE, filiale d'EDF en charge du réseau français de transport d'électricité, pourrait se faire à destination d'investisseurs publics et potentiellement d'autres partenaires, soulignant que cette opération permettrait de refinancer l'électricien.

Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy a de son côté réfuté des estimations de presse selon lesquelles EDF aurait besoin d'une augmentation de capital qui pourrait atteindre 11,7 milliards d'euros. (Geert De Clercq, Benjamin Mallet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)